PARTAGER

Ils pouvaient déjà interagir avec leurs partenaires, avoir une conversation et réaliser une cinquantaine de positions. Il est désormais possible de les violer. L’entreprise américaine True companion, qui commercialise ces premiers robots sexuels dotés d’une intelligence artificielle, a mis au point un nouveau modèle qui résiste aux avances de son propriétaire et simule une situation de viol, rapporte The IndependentCette « innovation » a aussitôt déclenché une levée de boucliers aux États-Unis.

Young Yoko et Frigid Farrah

Baptisée Roxxxy, cette neuvième version vendue 8600 euros est pourvue de cinq personnalités différentes. Leurs noms sont évocateurs: Wild Wendy, Mature Martha, S&M Susan, Young Yoko et Frigid Farrah. Cette dernière est décrite comme « réservée et timide » et a été programmée pour résister lorsqu’elle est touchée. « Si vous touchez ses parties intimes, il est plus que probable qu’elle n’appréciera pas vos avances », précise le fabricant, dont le souhait est de « permettre à chacun de réaliser ses fantasmes sexuels les plus privés ».

« Si les femmes peuvent avoir un vibromasseur, pourquoi les hommes ne pourraient-ils pas avoir une Roxxxy? Avoir un robot sexuel est juste une autre aide pour permettre aux femmes comme aux hommes de faire en sorte que leurs rêves deviennent réalité. »

Commentaires