Le président Cavaco Silva réélu au premier tour

Le président Cavaco Silva réélu au premier tour

338
0
PARTAGER

Le conservateur Cavaco Silva, 71 ans, membre du Parti social-démocrate (PSD, centre-droit), a largement devancé son principal adversaire le socialiste Manuel Alegre qui a obtenu 19,75 pc des suffrages lors d’un scrutin marqué par une abstention record qui dépasse les 53 pc.

L’autre candidat Fernando Nobre, président de l’ONG portugaise Assistance médicale internationale (AMI) a recueilli 14,10 pc des voix, devant le communiste Francisco Lopes (7,14 pc), alors que le député régional de l’île de Madère José Manuel Coelho a obtenu 4,5 pc et le socialiste Defensor Moura 1,57 pc.

En 2006, Cavaco Silva, un économiste de formation, qui fut 10 ans Premier ministre (1985-1995), avait été élu au premier tour avec 50,5 pc des suffrages devant Manuel Alegre (20,7 pc) qui avait devancé l’ancien président Mario Soares (14,3 pc).

La réélection de Cavaco Silva signifie que les électeurs ont choisi la « stabilité politique », a déclaré le Premier ministre socialiste José Socrates, tout en réaffirmant « l’engagement du gouvernement à assurer une coopération loyale avec le président élu ».

Le gouvernement socialiste, minoritaire au parlement, n’a pu adopter un plan d’austérité pour 2011 pour assainir les finances publiques qu’avec l’aval du PSD, principale formation d’opposition.

Depuis la révolution des oeillets en 1974, sept élections présidentielles ont été organisées au Portugal. Tous les présidents candidats à un second mandat ont été réélus au premier tour et seule l’élection de 1986 s’est jouée au second tour entre le socialiste Mario Soares, qui l’a finalement emporté, et le chrétien-démocrate Diogo Freitas do Amaral.

Au Portugal, le président de la République dont la fonction est honorifique, est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Il a une autorité morale importante mais des pouvoirs exécutifs limités même s’il dispose du droit de dissolution du parlement. La fonction présidentielle est renforcée en période d’incertitude économique et politique.

Cette élection intervient alors que le Portugal est la cible des marchés financiers en raison du poids de sa dette et de ses faibles perspectives de croissance.

Pour atteindre ses objectifs de consolidation budgétaire et regagner la confiance des marchés, Lisbonne a adopté pour 2011 un budget d’austérité drastique, cumulant baisse de salaires, suppression de prestations sociales et nouvelles hausses d’impôts.

Biographie de M. Cavaco Silva, réélu président du Portugal.

Le président portugais Anibal Cavaco Silva, réélu dimanche pour un second mandat dès le premier tour avec 52,94 pc des voix, est un économiste conservateur de 71 ans.

Economiste de formation, il entre en politique à la chute du régime salazariste, le 25 avril 1974, en adhérant au Parti populaire démocratique (PPD), centriste, devenu ensuite le PSD (Parti social démocrate, centre-droit) après sa rencontre avec le fondateur de la formation, Francisco Sa Carneiro.

Considéré comme le principal artisan du renversement de la coalition entre socialistes et sociaux-démocrates, il connaît une ascension fulgurante au sein de son parti, le PSD, qu’il conduit à la conquête de la majorité absolue au Parlement aux élections législatives de 1985 et 1991.

Docteur de l’université d’York (Royaume-Uni) en 1973 et professeur d’université, il a été ministre des Finances de 1980 à 1981 puis Premier ministre de 1985 à 1995.

Il a orchestré l’entrée du Portugal dans l’Union Européenne en 1986 et supervisé des années de croissance économique ininterrompue.

Chef du gouvernement jusqu’en 1995, où il a conduit de profondes réformes économiques, il se présente une première fois à la présidence en 1996, remportée par le socialiste Jorge Sampaio.

Il se met alors en retrait de la vie politique en abandonnant la présidence du PSD pour se consacrer à son métier de professeur universitaire. Il fait un retour triomphal à la politique en janvier 2006, et remporte la présidentielle, un an après la victoire à la majorité absolue du Parti socialiste de José Socrates.

Il a été élu au premier tour avec 50,5 pc des suffrages devant le socialiste Manuel Alegre (20,7 pc) qui avait devancé l’ancien président Mario Soares (14,3 pc), devenant ainsi le premier chef d’Etat de droite depuis la révolution des Oeillets en 1974.

Economiste libéral, il est attaché à ses principes conservateurs. Catholique pratiquant, il s’est plusieurs fois posé en défenseur des valeurs familiales. Bien qu’il soit dans l’opposition, Cavaco Silva a su jouer la carte du consensus en appelant les responsables du PSD à soutenir le chef du gouvernement socialiste José Socrates, minoritaire au parlement, lors de l’adoption du plan d’austérité 2011.

Au Portugal, le président de la République, dont la fonction est honorifique, est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois.

Cavaco Silva est marié et père de deux enfants.

 

Commentaires