Le président chinois Hu nie tout avortement forcé en Chine

Le président chinois Hu nie tout avortement forcé en Chine

307
0
PARTAGER

La représentante républicaine Ileana Ros-Lehtinen, nouvelle présidente de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a assuré avoir transmis au chef de l’Etat chinois une liste détaillant des sujets de préoccupation touchant aux droits de l’homme. « De tous les problèmes que j’ai abordés, le seul auquel M. Hu a apporté une réponse est celui concernant la pratique chinoise des avortements forcés », a indiqué l’élue de Floride (sud-est) après son entretien avec le président chinois. « J’ai été surprise qu’il affirme qu’une telle pratique n’existe pas », a-t-elle ajouté.

Depuis 1980, les autorités chinoises autorisent la plupart des couples à n’avoir qu’un seul enfant.

Mme Ros-Lehtinen a également dit qu’elle avait pressé la Chine de libérer les dissidents, dont le lauréat du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo.

Hu Jintao est en visite d’Etat aux Etats-Unis jusqu’à vendredi. Après avoir été reçu par le président Barack Obama mercredi, il s’est envolé pour Chicago hier soir.

 

Commentaires