PARTAGER

En visite d’amitié et de travail au Maroc, le président français François Hollande s’est montré dès son arrivée dans une déclaration visiblement gêné par la période tumultueuse par laquelle sont passé ces derniers mois alors que cette sombre période, la plus sombre des relations entre la France et le Maroc semble désormais tournée. Car au delà des relations historiques, économiques et culturelles qui lient les deux pays, le président Hollande a souligné qu’il fallait enrichir les relations humaines existantes et ce ne sont pas là les termes d’un exercice de style mais bel et ben un sentiment de sincérité émanant des propos de la part de celui qui se place comme ses prédécesseurs,comme un « Ami » du Maroc qui ne tient pas à voir ces relations souffrir de la moindre fausse note. Voilà qui est clair et qui montre bien que le but de cette visite est bel et bien de tourner définitivement la page du passé et revenir à une certaine normalité. Au-delà des projets communs en matière de lutte contre le terrorisme et les changements climatiques, le président Hollande semble avoir compris l’intérêt pour la France de s’appuyer sur les avancées marocaines en Afrique pour garder sa place dans certains pays en considérant à sa juste valeur la place du royaume comme facilitateur d’un partenariat multilatéral comme l’ont réalisé très tôt les Etats-Unis.Le message est clair et se situe à la hauteur des ambitions des deux pays..

Par Jalil Nouri

Commentaires