PARTAGER

Le champion marocain Badr Hari sera fixé sur son sort le 24 mai prochain, date de son passage devant le juge. Il est accusé d’agression à l’encontre d’un employé d’une boite de nuit à Marrakech.

Arrêté samedi dernier à son atterrissage à l’aéroport de Casablanca puis transféré au commissariat de police de Marrakech, il n’a pu sortir qu’après le paiement d’une caution de 5000 dirhams.

Les tractations continuent depuis plusieurs jours entre les proches du boxeur et ceux de la victime. Selon le site Aljarida24, le plaignant réclame aujourd’hui 60.000 dirhams pour abandonner toutes les poursuites judiciaires contre la star marocaine.

Pour rappel, Badr Hari est accusé d’avoir violemment agressé l’employé de la boite de nuit lui occasionnant des blessures nécessitant son transfert à l’hôpital.

Cette affaire ne devrait pas arranger les problèmes judiciaires que connaît le champion aux Pays-Bas où il est encore poursuivi pour violences physiques après avoir fracturé la jambe à un homme d’affaires … dans une boite de nuit.

Commentaires