LE PROFIL TYPE DU DJIHADISTE MAROCAIN DE « DÂACH » EN SYRIE ET EN...

LE PROFIL TYPE DU DJIHADISTE MAROCAIN DE « DÂACH » EN SYRIE ET EN IRAK

933
0
PARTAGER

Alors que les autorités marocaines continuent dans une guerre sans fin, de démanteler les cellules y compris celles dites « dormantes » dans plusieurs régions du pays, tentant d’éradiquer au passage la multiplication des foyers de recrutement des djihadistes pour aller combattre auprès des forces de « Dâach » en faisant au préalable allégeance à son chef autoproclamé calife d’un état fictif situé aux confins de la Syrie et de l’Irak. Qui sont ces marocains sortis de nulle part qui font le gros de ces troupes évalués à plusieurs milliers et dont certains occupent des postes importants au sein de cette entité terroriste dont les exploits guerriers restent discutables mais dont les pratiques barbares sont unanimement décriés par la communauté internationale. En comparaison de l’atrocité de leurs actes médiatisés à outrance, comme la décapitation récente du journaliste américain James Fowley, les soldats d’Al Qaida sont des enfants de cœur.

Pour en revenir aux embrigadés marocains dont certains sont partis combattre au front emmenant avec eux parfois femmes et enfants, il s’avère d’après les enquêtes menées à leur sujet par les services de police marocains, qu’ils sont originaires en grande majorité des villes du nord du Maroc comme Tetouan, Fnideq ,Tanger et qu’ils se connaissent entre eux. Marginaux ou exerçant dans l’illégalité comme contrebandiers ou trafiquants de drogue, vivant dans des situations précaires avec des familles à nourrir. Jeunes pour la plupart, leurs recruteurs qui leur font miroiter des rémunérations mirobolantes, de passer en outre de l’anonymat à la notoriété de vaillants combattants de l’islam contre les impurs.

Mais après une période de départs massifs vers les pays en guerre, c’est un retour de manivelle qui se produit en ce moment avec ces recrues qui font le chemin inverse en revenant au pays après avoir fui les combats au cours desquels le mouvement a essuyé de lourdes défaites ces derniers jours. D’où les inquiétudes grandissantes des autorités devant cet afflux d’hommes qui maîtrisent le maniement d’armes et d’explosifs pouvant importer le terrorisme dans leur pays.

Jalil Nouri

Actu-maroc.com ________________________________________________________

Commentaires