Le projet de la nouvelle constitution consolide la position « avant-gardiste » du Maroc...

Le projet de la nouvelle constitution consolide la position « avant-gardiste » du Maroc en matière de réformes politiques (expert)

182
0
PARTAGER

Au moment où l’issue des soulèvements populaires que connait actuellement la région arabe reste incertaine, le Maroc « a quant à lui consolidé sa position avant-gardiste à travers le discours prononcé vendredi dernier par Sa Majesté le Roi Mohammed VI », a souligné M. Pham, dans une déclaration à la MAP.

« J’ai longtemps soutenu que le Maroc représente une exception, à la fois dans le monde arabe et sur le continent africain, en ce sens que le Royaume offre un exemple en matière de réformes intégrales et volontairement choisies dans le plein respect de l’histoire, de la religion, et de la culture », a rappelé M. Pham, notant que le Maroc chemine ainsi sur une voie garantissant un équilibre entre les exigences de la stabilité et celles de l’ouverture et du changement ».

Pour cet expert américain et auteur de plusieurs ouvrages et essais sur le continent africain, les réformes déjà lancées sous le règne de feu SM Hassan II ont été « amplement élargies grâce à l’agenda ambitieux de réformes et d’ouverture politiques » voulu par SM le Roi Mohammed VI, mettant en avant à cet égard les réalisations « impressionnantes » du Royaume en terme de pluralisme politique et de libertés publiques et individuelles, dans un contraste flagrant avec la léthargie qui marque les systèmes politiques de nombres de pays de la région en proie aujourd’hui à toute sorte d’instabilité sociopolitique.

« Si le Maroc ne prétend pas se positionner en tant que modèle pour les autres, la voie choisie par le Royaume pourrait en toute vraisemblance garantir pour les peuples de la région du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, la liberté, la dignité et le progrès auxquels ils aspirent, et assurer à la communauté internationale la stabilité durable dont elle a besoin dans cette région géostratégiquement importante ».

De son côté, l’universitaire américain et professeur des sciences politiques et de sociologie à l’Université de Binghamton de l’Etat de New York, Ricardo René Larémont, a souligné, dans une déclaration similaire, que les réformes constitutionnelles annoncées par le Souverain « placent inéluctablement le Royaume dans une posture avant-gardiste » pour ce qui est des réformes politiques dans la région, notant dans ce contexte que la nouvelle constitution renforcera notamment les prérogatives du Premier ministre et consolidera l’indépendance de l’institution judiciaire.

« L’ensemble de ses actions montrent que le Souverain demeure résolument engagé sur la voie des réformes », a-t-il encore souligné

 

map_______

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires