PARTAGER

Quinze jours après avoir proposé un projet de loi interdisant les chichas au Maroc, le groupe du Parti de la Justice et du Développement (PJD – Pouvoir) a décidé de faire machine arrière.

D’après des sources citées par le journal Al Massae, ce projet de loi qui prévoyait l’interdiction de la chicha dans les cafés et bars au Maroc, mais aussi l’importation de tous les produits en rapport avec les narguilés (tabac, mélasse..) a finalement été abandonné.

Cette abandon surprise survient après de fortes pressions gouvernementales, croit savoir le journal qui indique que des pressions d’acteurs économiques avaient également été exercées à l’encontre du parti islamiste.

Pour le PJD, la chicha est une importation de l’étranger et contribuait à la prostitution au Maroc, notamment les filles mineures.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup de marocains avaient applaudi cette initiative, mais d’autres, par contre, avaient estimé que c’était une atteinte à la liberté individuelle.

Commentaires