Le projet de régionalisation avancée tend à ériger la région en levier...

Le projet de régionalisation avancée tend à ériger la région en levier de développement économique et social

840
0
PARTAGER

Rappelant l’importance de ce projet de grande envergure dans l’histoire du Maroc, les membres de la CCR ont estimé, lors d’un débat national tenu mardi à Fès, que le projet de régionalisation avancée favorisera un développement socio-économique équitable entre les différentes régions du Royaume et consolidera la démocratie locale.

Ils ont insisté sur le renforcement des prérogatives de la région, la consécration des principes de la solidarité interrégionale et le rôle de la bonne gouvernance dans le développement intégré des futures régions.

Après avoir mis en exergue la teneur du discours royal du 3 janvier 2010 à l’occasion de l’installation de la CCR, M. Brahim Boutaleb, membre de la CCR, a souligné la nécessité de la mise à niveau du champ politique, l’encouragement de l’émergence d’une élite régionale compétente parmi les jeunes et les femmes et de l’action associative indépendante basée sur les valeurs de volontariat et de la gestion démocratique.

Il a ainsi mis en exergue l’importance de la consolidation de la culture démocratique chez les jeunes à travers l’éducation, la sensibilisation et la formation.

M. Mohamed Souafi, également membre de la CCR, a fait savoir que le projet de régionalisation avancée propose la mise en place d’un plan de mise à niveau social des régions dont le fonds de solidarité régionale, et l’optimisation des ressources financières actuelles des collectivités.

Il a aussi relevé que la région est appelée à être un « espace d’unification et de coordination des politiques de développement », notant que la région sera considérée également comme « facteur d’intégration » à travers l’émergence de conseils élus chargés du développement local.

De son côté, M. Abdellatif Benchrifa, membre de la CCR, a indiqué que le découpage administratif du territoire national en douze régions est une « réalité basée sur la proximité dont les avantages sont multiples », qualifiant la régionalisation avancée de « projet volontariste » d’un Etat unifié et moderniste.

« Nous sommes à la veille d’une nouvelle organisation des compétences au niveau des collectivités territoriales en les dotant de nouveaux moyens financiers et de ressources humaines nécessaires », a affirmé pour sa part, l’autre membre de la CCR, M. Noureddine Omary.

Pour M. Mohamed Gherrabi (membre), cette rencontre s’inscrit dans le cadre du débat national de sensibilisation pour assurer au projet de la régionalisation avancée l’adhésion et l’appropriation les plus larges.

Qualifiant de « novateur » le projet de régionalisation avancée, M. Gherrabi a estimé que la région sera érigée en levier de développement économique et social à travers l’adoption d’un niveau pertinent de bonne gouvernance et d’un découpage géographique viable.

 

map ______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires