PARTAGER

Le publicitaire et acteur associatif, Noureddine Ayouch, mène actuellement et à la surprise de tous, une mission de bons offices pour résoudre la crise du Rif. Il s’est rendu pour cela à Al Hoceima pour y rencontrer les parents des détenus et a rendu visite, pour des entretiens, à ces derniers ou du moins les leaders de la contestation, dans leur prison de Oukacha à Casablanca. Cette médiation semble être décidée en haut lieu sans que l’on comprenne le choix du publicitaire pour une mission aussi délicate.

Pour mettre toutes les chances de son côté, Ayouch se fait accompagner lors de ses visites de figures emblématiques du monde associatif comme le militant des droits de l’homme Kamal Lahbib. Pour l’instant , il s’agit d’une simple prise de contact pour déterminer les principales revendications et les conditions d’un retour au calme dans cette région secouée par une grave crise sociale. La délégation conduite par Ayouch s’est vue préciser par Zefzafi et ses compagnons que leurs revendications restaient strictement d’ordre social et qu’elles n’avaient rien de politique et qu’aucune manipulation par des parties tierces ne serait acceptée par les habitants de la région. Il est clair que même si ces négociations aboutissent, il faudra du temps pour que la mission de Ayouch porte ses fruits, alors qu’une course contre la montre est engagée et que la situation ne peut attendre indéfiniment pour que cessent les manifestations.

Commentaires