PARTAGER
Cheikh Mohamed Al-Thani, ministre des Affaires étrangères qatari.

Le ministre qatari des Affaires étrangères a accusé jeudi ses voisins du Golfe et l’Egypte de faire preuve « d’obstination » dans la crise diplomatique qui les oppose, et a demandé aux Nations unies d’intervenir pour régler la crise.

Le cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Thani a rencontré le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres à New York pour discuter des tensions qui fragilisent la région, depuis que l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Emirats arabes unis et l’Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, le 5 juin.

Les quatre pays reprochent à Doha de soutenir des groupes islamistes radicaux et de ne pas prendre assez de distance avec l’Iran. Ils ont imposé des sanctions au Qatar, dans ce que le ministre des Affaires étrangères qatari qualifie de « graves violations des lois internationales ».

« Le Conseil de sécurité, l’Assemblée générale et toutes les Nations unies ont un rôle à jouer, parce que ces violations ont continué », a déclaré le ministre à des journalistes après sa rencontre avec Antonio Guterres.

« L’autre camp fait preuve d’obstination, et ne fait aucun pas dans la bonne direction pour résoudre les problèmes », a accusé le ministre.

Le Conseil de sécurité et le secrétaire général des Nations unies ont déjà exprimé leur volonté de voir une solution trouvée au niveau régionale.

Plusieurs diplomates occidentaux se sont déjà rendus dans la région, dont le secrétaire d’Etat américain.

Commentaires