PARTAGER

Qu’ils soient diplomates de haut rang ou simples membres du personnel des ambassades et des consulats du royaume dans certains pays, tous voudraient bien savoir à quelle sauce ils seront mangés une fois que seront connues les conclusions d’un rapport établi sur la base d’une tournée d’une délégation du ministère des affaires étrangères composée de son secrétaire général et d’autres grands responsables.

La température n’est toujours pas retombée après le discours royal de cet été dans lequel le souverain avait ouvertement critiqué le travail de certains diplomates à l’étranger sur la base de plainte qui lui ont été transmises par des ressortissants marocains établis à l’étranger mettant en doute les compétences et la probité de membres de certains consulats à l’étranger. Depuis, le ministre de tutelle, Salaheddine Mezouar s’est promis de remettre de l’ordre au sein du corps diplomatique avec pour objectifs de mettre fin au système de rente qui s’y est installé, d’éradiquer la corruption et d’en rajeunir l’effectif en lui injectant du sang neuf avec un nouvel esprit.

Selon certaines fuites, le rapport en question pourrait être l’élément déclencheur de ce renouveau qu’aucun chef de diplomatie n’a jamais réussi à imposer jusqu’à présent.

Par Jalil Nouri

Commentaires