Le rayonnement du Royaume à l’extérieur, fruit de la politique éclairée de...

Le rayonnement du Royaume à l’extérieur, fruit de la politique éclairée de SM le Roi adossée à une volonté souveraine

169
0
PARTAGER

-Par Bouchra Azour-

 

En droite ligne de la volonté de SM le Roi de renforcer le rôle du Maroc dans son espace méditerranéen, arabe, africain et international, le Royaume a poursuivi son action pour consolider sa présence dans le monde, aussi bien au niveau des instances internationales qu’à travers les initiatives de solidarité visant à conforter la dimension humanitaire de la diplomatie marocaine.

SM le Roi s’est attaché à tracer les lignes d’une politique basée sur le renforcement de l’harmonie et de la complémentarité entre les politiques intérieure et extérieure, et l’adoption d’une diplomatie efficiente visant à consolider l’ouverture du Maroc et consacrer sa place et son rayonnement régional et international.

Une telle politique émane de la forte conviction du Maroc et de son ferme engagement en faveur de l’édification du Grand Maghreb, du renforcement des relations de fraternité arabe et islamique, de la solidarité africaine, de l’élargissement et de la diversification des relations de coopération et de partenariat avec ses voisins euro-méditerranéens et l’ensemble des pays du monde.

Dans le prolongement de son engagement dans le processus d’édification de son modèle sociétal moderniste, démocratique et solidaire, le Maroc se devait de raffermir ces choix stratégiques via une politique extérieure agissante qui capitalise les développements que connaît le Royaume dans un contexte mondial et socio-économique en mutation.

Les réformes conduites par SM le Roi Mohammed VI, largement saluées par plusieurs chefs d’Etat arabes et européens, montrent que le Maroc constitue un modèle dans son environnement arabe et africain.

 

++ Sahara: la promotion des droits humains et du développement.. repères d’une vision politique claire++

En convergence avec les principes de la politique extérieure impulsée par SM le Roi, le Maroc s’emploie à éclairer la communauté internationale sur la justesse de la cause du Sahara, partie intégrante du territoire national comme l’attestent les liens historiques d’allégeance existant depuis des siècles entre les tribus sahraouies et les différents Souverains du Royaume.

Le large soutien international que recueille l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara, comme solution politique sérieuse, crédible et réaliste démontre la pertinence de l’approche de SM le Roi pour asseoir une politique claire, procédant de la foi en la culture des droits de l’Homme en droite ligne avec les idéaux auxquels adhère la communauté internationale.

Cette communauté n’a cessé de saluer les réformes engagées par le Royaume et soutenir son orientation moderniste et pionnière en vue de trouver une solution à la question du Sahara qui n’a que trop duré.

Dans le cadre de cette politique clairvoyante de SM le Roi, le Maroc a continué à inciter les autres parties à répondre favorablement aux appels du Conseil de sécurité et de s’impliquer résolument dans la recherche d’une solution à ce conflit créé artificiellement, sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie et dans le cadre de la souveraineté territoriale du Royaume.

Ainsi, la forte participation de la population des provinces du Sud au référendum constitutionnel du 1er juillet a constitué un message fort, adressé par les sahraouis à la communauté internationale pour signifier de nouveau leur pleine adhésion aux divers chantiers de développement dans le Royaume et leur attachement à l’unité territoriale du Maroc.

++Espace arabe et méditerranéen.. engagement permanent en faveur de l’unité et du développement++

 

Dans son espace maghrébin et méditerranéen, le Maroc a, à maintes fois, affirmé son engagement à poursuivre son action sérieuse et crédible pour dynamiser l’édifice maghrébin, en réitérant sa forte détermination à bâtir un avenir commun basé sur le respect de l’intégrité territoriale des nations et le bon voisinage.

Dans le sillage des derniers développements que connaît la région arabe et le mouvement du printemps arabe, le Maroc est resté fidèle à ses engagements en faveur des différentes causes arabes et attaché à l’unité et au regroupement pour relever le défi du développement, dans un contexte mondial marqué par des crises économiques.

Ainsi, les initiatives humaines de SM le Roi au profit des réfugiés de différentes nationalités aux frontières libyo-tunisiennes, ont été bien accueillies par la communauté internationale de par le profond impact que ces initiatives ont eu pour soulager les souffrances de ces populations.

Le Maroc s’attache également, dans le cadre de ses relations avec les pays arabes, à mettre sur pied des stratégies sectorielles dans différents domaines, eu égard à leur rôle central dans le soutien du développement national et l’intégration arabe.

L’invitation du Maroc à intégrer le Conseil de Coopération du Golfe (CCG) prouve également le rôle d’avant-garde que joue le Royaume dans son espace arabe et sa place de choix vu sa position géographique d’une part, et ses choix diplomatiques, d’autre part.

Le Maroc, comme l’a affirmé SM le Roi dans l’un de Ses discours, a insisté sur le fait que « le succès de toute stratégie de développement arabe reste tributaire du respect de l’unité des Etats et de leurs constantes nationales, ainsi que du raffermissement du climat de confiance et l’élimination des entraves à la circulation organisée des personnes, des biens et des services entre les pays arabes. Il faut, en effet, écarter tout ostracisme et transcender toutes sortes de barrières artificielles (…) ».

Pour le Souverain, « cet objectif ne saurait être atteint que par l’adoption d’une bonne gouvernance arabe collective, propre à résorber les disparités existantes, et la mise en oeuvre d’un modèle de développement humain durable et solidaire, permettant d’accélérer la concrétisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et de faire face aux périls qui guettent notre environnement naturel ».

A cet effet, le Maroc s’engage à défendre les causes arabes vitales, avec en tête le soutien apporté au peuple palestinien frère dans sa lutte pour la création de son Etat indépendant, avec Al-Qods Al-Charif pour capitale. Dans cette optique, le Souverain, qui préside le comité Al-Qods, a réitéré Sa détermination à poursuivre la réalisation des projets de développement au profit des Maqdésis et des Palestiniens en général qui ont un impact concret sur la résistance face aux pratiques hostiles et inacceptables d’Israël.

L’ambition du Royaume de contribuer à la promotion de la région méditerranéenne pour en faire un espace géopolitique cohérent et viable va de pair avec la dynamisation d’une réelle stratégie africo-européenne basée sur les intérêts et les défis communs.

La décision de confier au Maroc le secrétariat général de l’Union pour la Méditerranée (UPM) reflète de manière claire le rôle dont jouit le Royaume dans son espace méditerranéen et témoigne de la pertinence de sa politique en faveur du développement du partenariat euro-méditerranéen.

 

++La dimension continentale du Royaume..un choix stratégique au service du partenariat et du développement sud-sud++

Conscient des enjeux et des défis de la mondialisation, le Maroc a fait de son ancrage dans le contient africain un atout vital pour concrétiser les différents axes de sa politique extérieure afin d’atteindre les objectifs du développement intégré des pays africains.

C’est sur cette base que la vision de SM le Roi a été déclinée dans plusieurs de Ses discours, qui ont insisté sur la nécessité de coopérer entre les pays du contient africain pour atteindre ces objectifs de développement.

Ainsi, SM le Roi a, dans un message adressé à la deuxième édition du Forum International « Dakar-agricole », organisée en avril dernier à Dakar, sur les thèmes de « la régulation des marchés agricoles et de la gouvernance mondiale », affirmé que « l’Afrique est tenue de revaloriser son potentiel agricole pour pouvoir relever les défis à venir. Le Continent africain doit consolider son développement agricole et construire des stratégies solides et durables afin de renforcer la lutte contre la pauvreté et de répondre à la problématique de la sécurité alimentaire ».

« La promotion de la coopération sud-sud dans le domaine agricole pourrait concourir de façon significative à atteindre cet objectif en termes d’opportunités d’échanges et de complémentarité », a ajouté SM le Roi.

Les relations de partenariat solides entre le Royaume et un ensemble de pays africains traduisent concrètement l’attachement du Maroc à ses racines africaines eu égard aux liens historiques existant avec ces pays, sur les plans social, culturel et spirituel.

Le Maroc a, dans ce cadre, contribué au développement de plusieurs pays de l’Afrique aussi bien à travers la mise en place de projets porteurs que par la formation et le perfectionnement au profit d’étudiants et de cadres africains.

La promotion d’un partenariat mondial efficient figure, dans ce sens, au centre des choix stratégiques du Royaume, aux fins de réunir les conditions optimales à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement.

Pour SM le Roi, le meilleur moyen pour réaliser le progrès et l’épanouissement des peuples réside, en effet, dans l’action collective visant à ériger un modèle de développement humain durable, solidaire et cohérent, et ce dans le cadre d’une gouvernance mondiale équitable et efficiente.

Il s’agit d’un pari que le Maroc compte gagner en misant sur une politique extérieure active, basée sur une diplomatie solidaire permettant le rayonnement du Royaume à la faveur de la dynamique dont SM le Roi a jeté les jalons, fidèle en cela à ses engagements au profit de rapports fructueux et mutuellement avantageux pour l’ensemble des pays du monde, dans un climat de paix, de fraternité, de démocratie, de solidarité et de progrès.

 

map______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires