Le Real Madrid humilié

Le Real Madrid humilié

369
0
PARTAGER


C’est la première fois qu’une équipe de José Mourinho encaissait quatre buts ou plus dans un même match. C’est aussi la première défaite du Real cette saison et, si on remonte à l’an dernier, la première depuis le 10 avril. C’était déjà contre le Barça.

Au-delà de ces quelques chiffres et dates, il y a surtout l’impression de supériorité du collectif catalan face aux individualités madrilènes. Dès le début du match, les Barcelonais ont – comme d’habitude – pris le match à leur compte et ébloui le Real par leur rapidité, leurs mouvements et leur recherche de la profondeur. Chaque accélération a mis à mal la défense madrilène.

FC Barcelone-Real Madrid 5-0
FC Barcelone : Xavi (11e), Pedro (19e), Villa (56e, 59e), Jeffren (92e)

Ce 161e Clasico de l’Histoire en Liga a bel et bien choisi son camp ! Le Barça a donné une véritable leçon de football sur sa pelouse du Camp Nou face à un Real impuissant tout au long de la rencontre et qui enregistre son premier revers de la saison (5-0). N’ayant encaissé que six buts depuis le début de la saison en Liga, Madrid en a pris cinq en une soirée… Venue clairement pour contrer cette équipe barcelonaise, la bande à José Mourinho n’a jamais fait le poids. La faute au jeu toujours aussi fluide et spectaculaire des locaux qui a fait merveille dès les premières minutes. Après une sérieuse alerte signée Messi, qui trouvait le poteau (7e), Xavi ouvrait le festival en trompant Casillas grâce à un subtil lob, après avoir été servi dans l’espace par Iniesta (1-0, 11e). Di Maria tentait de réveiller le Real (13e) mais le Barça brillait toujours autant comme en attestait cette belle action collective conclue par Pedro, parfaitement servi par Villa auteur d’un gros travail côté gauche (2-0, 19e).

Le jeune Pedro, tout près du doublé dans la foulée (28e), symbolisait l’insouciance des Blaugrana face aux errances madrilènes, à l’image d’un Ronaldo hors du coup. Même si son coup franc ne passait pas loin (36e), le Portugais n’était pas à la hauteur de l’évènement. Tout le contraire de Messi qui montait en puissance au retour des vestiaires. La preuve ? Deux passes décisives magnifiques pour un Villa plein de lucidité face à Casillas (3-0, 56e puis 4-0, 59e). Si Ronaldo continuait de se signaler uniquement sur coup franc (61e), le Barça pouvait alors dérouler et véritablement humilier son adversaire sur plusieurs phases de conservation de balle remarquables. Pour finir par l’achever sur une réalisation du nouvel entrant Jeffren (5-0, 92e). Les huit cartons jaunes récoltés par les Madrilènes ainsi que le rouge pris par Sergio Ramos dans les arrêts de jeu mettaient d’ailleurs en évidence toute l’impuissance des Merengue. Mais il n’y avait rien à faire face à ce Barça royal !

Les joueurs du match
Comment relever la prestation d’un joueur quand on a assisté à une démonstration collective ? Relevons tout de même la performance de trois éléments marquants de cette rencontre. Xavi Hernandez, tout d’abord, a ouvert les hostilités et été à l’origine du deuxième but avec un beau renversement de jeu vers David Villa. L’attaquant espagnol a été ensuite passeur décisif pour Pedro, puis a inscrit un doublé grâce à l’aide de Lionel Messi. Bien pris en première période, l’Argentin s’est réveillé avec deux services lumineux pour le numéro 7 du Barça. Il n’a manqué à l’Argentin qu’un petit but après lequel il a longtemps couru…

On n’a pas aimé

La prestation anonyme de Cristiano Ronaldo. Le Portugais a traversé cette rencontre comme un fantôme, ne se signalant que sur deux coups francs légèrement hors cadre. La star madrilène s’est même permis le luxe de se «fritter» avec Pep Guardiola, ce qui a eu le don de provoquer l’ire du peuple barcelonais. Quant à Karim Benzema, titularisé à la place du blessé Higuain, il n’a pas gagné des points…

Résultats de la 13e journée :
Samedi 27 novembre
Saragosse – Villarreal 0-3
FC Séville – Getafe 1-3
Atlético Madrid – Espanyol 2-3

Dimanche 28 novembre
Alicante – Levante 3-1
Gijon – Real Sociedad 1-2
Majorque – Malaga 2-0
Santander – La Corogne 1-0
Athletic Bilbao – Osasuna 1-0
Valence – Almeria 2-1

Lundi 29 novembre
Barcelone – Real Madrid 5-0

 

lefigaro.fr

 

Commentaires