Le renforcement de la recherche scientifique, gage pour la sécurité alimentaire au...

Le renforcement de la recherche scientifique, gage pour la sécurité alimentaire au Maghreb

266
0
PARTAGER

L’augmentation de la production dans la région maghrébine ne peut donner ses fruits que s’elle est accompagnée de politiques environnementales efficientes à même de préserver les ressources naturelles contre le gaspillage et la détérioration, a-t-il ajouté à l’ouverture du 28è Congrès maghrébin vétérinaire, initié sous le thème: « le rôle des sciences vétérinaires dans la protection de l’environnement et de la santé publique ».

Il a aussi appelé à la protection et le renforcement des écosystèmes fragilisés, entre autres, les forêts, les pâturages, et les terres productives, indiquant que la préservation du patrimoine animal, la protection de l’environnement et de la santé publique ainsi que la promotion des échanges de connaissances et d’informations sur les épizooties à l’échelle régionale sont autant d’actions à mener pour la garantie de la santé et du bien être des citoyens maghrébins.

Il a, en outre, mis en exergue le rôle prépondérant joué par les organisations professionnelles et ce, à l’instar de l’Union Magrébine des Associations Vétérinaires (UMAVET) dans l’édification de l’Union du Maghreb Arabe (UMA)

Quant aux autres intervenants, ils ont été unanimes à souligner l’importance du rôle que joue le vétérinaire dans la protection de l’environnement et de la santé publique ainsi que dans la protection du consommateur, mettant l’accent sur le développement remarquable que les sciences vétérinaires ne cessent de connaître à l’échelle planétaire.

Et de poursuivre que l’UMAVET déploie d’énormes efforts en vue d’être au diapason des évolutions que connaît le monde dans ce domaine, et en mesure de relever tous les défis imposés par un système économique mondialisé.

Ils ont, par ailleurs, pointé du doigt la fragilité en matière d’exécution des lois dans ce domaine, l’utilisation excessive de médicaments vétérinaire et leur trafic illicite, ainsi que l’évolution de bactéries et virus qui peuvent constituer un danger pour la santé des citoyens.

Après avoir appelé les pays maghrébins à unifier leurs visions et à œuvrer en étroite collaboration pour faire face à cette situation, les intervenants se sont dits en faveur de la promotion de la recherche scientifique, le renforcement du contrôle vétérinaire et la mise en place de bases scientifiques solides pour un exercice efficient de la profession.

Organisée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, par l’Association Nationale des Vétérinaire du Maroc (ANVM), cette édition connaît la participation de quelque 500 participants représentant de l’UMAVET, des professionnels du secteur ainsi que des experts du FAO.

Ce conclave de deux jours s’inscrit dans le cadre de la célébration, cette année, du 250ème anniversaire de la création à Lyon (France) en 1761, de la première école vétérinaire dans le monde et de la célébration de l’année 2011, telle que proclamée  » Année Mondiale Vétérinaire « .

Les débats lors de ce rendez-vous scientifique porteront sur « la résistance aux antibiotiques et aux antiparasitaires en médecine vétérinaire », « les systèmes de surveillance des résidus des traitements en médecine vétérinaire » et  » la gestion des déchets d’origine animale ».

A l’ordre du jour figurent aussi 4 ateliers traitant de « la surveillance et la lutte contre les maladies vectorielles », « les nouveautés dans la vaccination du poulet », « les techniques courantes de laboratoire aidant au diagnostic dans les cabinets vétérinaires » et « l’assurance qualité des produits dans les abattoirs avicoles ».

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires