Le retour de l’énième nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen

Le retour de l’énième nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen

313
0
PARTAGER

Ca se passe en page 4 de France Soir, qui consacre un dossier aux enfants Le Pen. Caroline, qui a pris ses distances avec son père, Yann, l’artiste de la famille, et Marine, qui en plus d’avoir repris le flambeau familial, a failli être oubliée sur une plage quand elle avait 4 ans.

Interrogé dans le quotidien, Jean-Marie Le Pen, 82 ans, devenu président d’honneur du parti, commence par raconter l’ambiance à la maison, le lissage de l’image du FN par Marine, qui est moins chahutée par la presse que lui… Quand soudain, la question » condamnez-vous le communautarisme? » tombe.

Et la réponse qui suit.

« Savez-vous qu’il y a des villes en France qui sont déjà majoritairement étrangères ? Roubaix, 60 % d’immigrés maghrébins ! Si vous attendez le jour où ça brûle pour en prendre conscience, il sera un peu tard. Vous avez vu les foules en Egypte, en Tunisie, en Syrie ? Le jour où vous avez une foule comme ça qui descendra les Champs-Elysées ! Ce n’est rien, pour eux, à la limite, d’avoir 300.000 personnes. Qui les arrêtera ? Et s’ils descendent les Champs-Elysées, ce ne sera pas pour faire joujou. Par exemple, ils veulent sodomiser le Président. Ils se donnent ça comme objectif : arriver jusqu’à la grille du Coq, l’enfoncer, et ensuite  » le  » sabrer ? Je répète : qui les arrêtera ? »

Une provocation de plus pour l’ancien président du parti d’extrême-droite, qui a pris du champ au sein du FN. Une provocation qui s’ajoute à une longue liste, qui, contrairement à une idée reçue, n’a jamais vraiment cessé. Derniers exemples en date:
- en août 2010, on déterre un documentaire de Public Sénat où Jean-Marie Le Pen déclare: « j’ai acheté une maison de campagne pour permettre à mes enfants qui habitaient le XVe arrondissement de voir des vaches, au lieu des Arabes. »
- en août 2010, il estime que « feindre de croire que le maréchal Pétain était responsable de la persécution des juifs pendant la guerre était une pensée scandaleuse »
- en janvier 2011, il déclare, après qu’un journaliste juif de France 24 a été « molesté » par le service d’ordre du parti: « il a dit que c’était parce qu’il était juif qu’il avait été expulsé. Ça ne se voyait ni sur sa carte de presse, ni sur son nez, si j’ose dire. »

 

 

lepost.fr_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires