PARTAGER
Contre toute attente, le roi Mohammed VI a annulé son déplacement à Abuja, capitale du NIgéria, pour assister à la cérémonie officielle de l’intégration du Maroc au sein de la CEDEAO, la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest, prévue samedi en présence de leurs dirigeants.
La délégation devant assurer les préparatifs du déplacement royal et son séjour au Nigeria est retournée au pays confirmant l’annulation de cette visite. Est-ce à dire que l’intégration du royaume dans cette communauté est reportée sine die à une date ultérieure ou tout simplement annulée. Le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale n’a publié pour l’instant aucun communiqué à ces développements qui donnent libre cours à toutes les spéculations et rumeurs à deux jours de la tenue de ce sommet de la CEDEAO, qui devait accueillir le royaume en son sein.
Pour rappel, il devait se tenir initialement au Togo mais a été déplacé au Nigeria en raison de tensions politiques dans ce pays en maintenant l’annonce officielle de l’intégration du Maroc en présence du roi et sa délégation importante bien que des voix discordantes se soient manifestées dans plusieurs pays de cette région de l’Afrique de l’Ouest, pour s’élever contre la décision d’intégrer le royaume.
Ces vives critiques auraient-elles poussé les autorités marocaines à renoncer à ce projet important, ou s’agit-il d’un contre-temps de dernière minute qui aurait conduit au report de cette annonce?
Par Jalil Nouri

Commentaires