Le Roi accomplit la prière de l’Aïd à la mosquée Ahl Fès...

Le Roi accomplit la prière de l’Aïd à la mosquée Ahl Fès à Rabat

235
0
PARTAGER

Dans son prêche de l’Aïd, l’Imam a souligné les bienfaits incommensurables des dix premiers jours de Dou El-Hijja pour la Oumma islamique, et mis en exergue la profonde signification et le mérite de ces jours, dont le premier marque la naissance de Sidna Ibrahim, que la paix soit sur Lui, et le dixième le rituel du sacrifice, dont le Très-Haut a gratifié les fidèles. Ces jours bénis incarnent les valeurs d’union, de coopération et de fraternité qui contribuent à cimenter l’unité de la Oumma Islamique et lui permettent d’occuper la place qui lui échoit parmi les Nations.Après avoir rappelé les significations profondes de cette heureuse occasion qui incite, entre autres, à la méditation sur la puissance de Dieu et les bienfaits dont Il a gratifié l’Homme, l’Imam a appelé au renforcement de la fraternité religieuse et de l’unité nationale pour davantage de développement, de prospérité et de stabilité, sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI.Après la prière de l’Aïd, le Roi Mohammed VI a été salué par les chefs des missions diplomatiques islamiques accréditées au Maroc qui ont présenté au Souverain leurs meilleurs vœux en cette heureuse occasion.

Le Souverain procède au rituel du sacrifice

Par la suite, le Roi a procédé au rituel du sacrifice, suivant en cela la tradition du Prophète Sidna Mohammed, que la paix et la bénédiction soient sur Lui. L’Imam de la mosquée a, ensuite, procédé à l’immolation du deuxième mouton.A l’issue de cette cérémonie, le Souverain a regagné le Palais Royal alors que des coups de canon retentissaient en signe de joie à l’occasion de l’avènement de ce jour de fête.Au Palais Royal, le Roi, accompagné du Prince Héritier Moulay El Hassan, a reçu les vœux du Prince Moulay Rachid et du Prince Moulay Ismail.Le Souverain a également reçu les vœux du Chef du gouvernement, des présidents des deux Chambres du Parlement, des conseillers du Souverain, des membres du gouvernement, des Hauts-commissaires, des présidents des instances constitutionnelles, des directeurs des cabinets royaux, des beaux-frères du Souverain, des officiers supérieurs de l’état-major général des Forces Armées Royales, du directeur général des Etudes et de la Documentation, du directeur général de la Sûreté nationale et de plusieurs hautes personnalités civiles et militaires.

Commentaires