PARTAGER

Le roi Mohammed VI ne sera pas de retour de sitôt au pays après sa participation dans les prochains jours au sommet de la francophonie à Madagascar où il se trouve actuellement.

Deux autres étapes se sont ajoutées au programme du périple royal en Afrique de l’Est pour le début décembre, à savoir le Nigeria et la Zambie, deux pays anglophones avec lesquels le Maroc veut se rapprocher et ouvrir une page prometteuse dans le cadre du partenariat Sud-Sud prôné par Rabat et qui est appelé à englober une région aux atouts considérables.

Le souverain poursuit ainsi son offensive diplomatique parallèlement avec un pays comme le Nigeria avec lequel il a eu de nombreux différends politiques jusque dans un passé récent. Cette région de l’Afrique est restée une terre inconnue pour la diplomatie marocaine qui est appelée à y faire un retour en force et y maintenir des relations étroites après le retour en force du royaume au sein de l’Union Africaine prévu pour le mois de janvier prochain.

Au niveau intérieur purement marocain, ce prolongement de la visite royale annonce un retard dans l’entrée en fonction du nouveau gouvernement qui, dans le meilleur des cas, ne se fera pas avant janvier 2017.

Commentaires