PARTAGER

Après un court séjour privé en France, le roi Mohamed VI a regagné le pays vendredi et sa résidence dans le nord à Mdiq. Il trouvera sur son bureau le rapport qu’il avait commandé aux ministres de l’intérieur et finances et qui a été finalisé par un comité présidé par la nouvelle directrice des collectivités territoriales, Zineb El Adaoui, l’ancienne wali de la région d’Agadir, font la mission s’est déroulée dans un temps record, le souverain ayant décidé de prendre lui-même les choses en main, après une colère mémorable lors du dernier conseil des ministres consacré en grande partie à ce dossier devenu prioritaire.

Le comité a pointé les défaillances et les responsabilités dans le retard pris dans la réalisation de grands chantiers sociaux. Il faudra s’attendre à de lourdes sanctions puisque les pertes et la dilapidation d’une partie de l’enveloppe consacrée à ces projets ont été chiffrées et leurs auteurs pointées du doigt et appelées à rendre des comptes pour avoir conduit cette région à un climat de tension sans précédent. Il faudra également s’attendre à la mise sur pied d’une commission spéciale présidée personnellement par le roi pour relancer dans les plus brefs délais avec l’éventualité de la création d’un « Plan Marshal » pour toute la région du Rif et sa population qui avait souhaité une telle intervention royale pour que le calme revienne après neuf mois d’extrême ébullition qui a commencé à déborder et faire tâche d’huile ailleurs.

Commentaires