PARTAGER
Il était dit que la convocation d’un conseil urgent de gouvernement lundi prochain cachait bien un événement imprévu. On en connait la raison à présent, il s’agira d’officialiser le départ de douze ministres de l’actuel gouvernement sortant à travers leur présence à leur dernière réunion avec leur chef, Abdelilah Benkirane qui n’aura que des mots gentils à leur égard.
C’est suite, conformément à la constitution, à la décision royale de les libérer de leurs fonctions pour leur permettre d’exercer pleinement leur mandat de député après leur victoire aux législatives et éviter tout cumul, que les douze ministres rendront les clés de leurs départements. Il faut dire que ces derniers avaient reçu au préalable, l’assurance qu’ils n’avaient aucune chance d’intégrer le gouvernement en cours de formation et que la plupart d’entre eux se trouvent issus du parti islamiste du PJD dont le chef, Benkirane, montre qu’il a tenu ses promesses de ne pas renouveler, à part lui, le mandat des ministres de sa formation ayant déjà achevé un premier passage ministériel.
Ces départs n’auront que peu d’incidences sur le rendement d’un gouvernement dont le travail principal aujourd’hui, est de gérer les affaires courantes jusqu’à nouvel ordre.

Commentaires