PARTAGER

Tout juste après l’ouverture solennelle de la nouvelle législature au parlement ce vendredi par le roi Mohammed VI avec un discours très attendu une semaine après les législatives, un nouveau voyage du souverain en Afrique est prévu.

Cette fois-ci et pour la première fois, il s’agira de la région Est du continent qui en sera le cadre avec comme étapes, le Rwanda, un fidèle allié du Maroc et deux pays anglophones, la Tanzanie et l’Éthiopie avec lesquels le royaume souhaite un rapprochement.

Si les objectifs de cette nouvelle visite royal ne diffèrent guère des précédentes en Afrique de l’Ouest dont le mot d’ordre a été et restera la coopération sud-sud dans un esprit solidaire, le volet politique pèsera beaucoup plus dans les entretiens du souverain, notamment sur la question du Sahara et le retour prochain du royaume au sein de l’organisation de l’Unité Africaine en pleine phase d’aboutissement d’autant plus que l’Éthiopie accueillera le sommet de cette organisation en janvier prochain.

Cette visite sera à tous les égards un jalon important dans la politique d’ouverture prônée par le souverain vers tous les pays africains afin que la voix et la philosophie sous-jacente à cette ouverture portent dans toutes les régions et sous-régions du continent dont le roi souhaite faire un acteur de poids sur la scène mondiale.

Commentaires