PARTAGER

Pour la première fois depuis le début de son règne, le roi Mohammed VI assistera de près à une élection présidentielle en France et suivre de près ce scrutin très particulier e par son déroulement et ses enjeux. Pour la première fois également, le souverain aura été le premier et lle dernier chef d’état étranger à rencontrer un président sortant avant son départ de l’Élysée comme il a été le premier à y être reçu au tout début du mandat de François Hollande il y a cinq ans.

Le roi Mohammed Vi qui se trouve en visite privée en France aura poussé sa complicité et ses fortes relations avec ce dernier, jusqu’à aller visiter ensemble une exposition comme deux amis liés par de nombreuses affinités culturelles à la grande surprise des parisiens qui ont rarement assisté à une scène pareille, du moins pour ceux qui se trouvaient dans le troisième arrondissement de la capitale française au moment où les deux chefs d’état se sont retrouvés dans un restaurant dans lequel il s’étaient donnés rendez-vous. Une grande première au niveau protocolaire.

Et déjà, l’on parle d’une possible prolongation du séjour royal à Paris que le souverain pourrait mettre à profit pour rencontrer le nouveau locataire de l’Élysée, s’il s’agit d’Emmanuel Macron. Une rencontre dont François Hollande ne serait as étranger. Quelle amitié!

Commentaires