Le Roi pose la première pierre pour la construction de la plus...

Le Roi pose la première pierre pour la construction de la plus grande laverie des phosphates au monde

210
0
PARTAGER

La laverie sera composée de deux lignes de lavage d’une capacité unitaire de 1.600 tonnes/heure, d’un atelier de flottation, de six broyeurs, des digues sur 120 ha pour l’épandage des boues et la récupération des eaux, de trois décanteurs de boues et de trois décanteurs de produits.

Avec une capacité de production de 12 millions de tonnes par an, la laverie permettra la création de 250 emplois permanents. L’entrée en production de ses nouvelles installations est programmée pour l’été 2013.

La réalisation de la laverie El Halassa s’inscrit dans le cadre de la stratégie industrielle – mines de l’OCP dans le bassin de Ouled Abdoune qui mobilise un budget global de l’ordre de 18 milliards de dirhams.

Conciliant développement économique et préservation de l’environnement, cette stratégie prévoit l’ouverture de trois nouvelles mines représentant une augmentation de 20 millions de tonnes supplémentaires de phosphate à l’horizon 2020 et portant la capacité d’extraction à 38 millions de tonnes/an contre 18 millions actuellement.

La stratégie porte également sur la construction de trois laveries dotées d’une technologie optimisant les rendements et l’enrichissement des minerais et réduisant considérablement la consommation d’eau et d’énergie.

Faisant partie des trois nouvelles mines dont l’ouverture est prévue au titre de la stratégie industrielle – mines de l’OCP dans le bassin de Ouled Abdoune, la mine d’El Halassa représente un investissement de deux milliards de dirhams. Elle emploiera 630 salariés en phase d’exploitation à partir de 2013.

Edifiée sur une surface de 1.976 hectares, la mine disposera d’une capacité de production de 6,7 millions de tonnes par an. Elle intègre les dernières technologies d’extraction connues dans le monde des mines et les dernières innovations issues de la recherche et développement du groupe OCP.

Les nouvelles techniques mises en oeuvre permettent la réhabilitation des gisements exploités au fur et à mesure de leur épuisement, ce qui constitue un aspect fondamental de la préservation de l’environnement.

Ces techniques accroissent le rendement de la mine car elles permettent l’extraction des couches de minerai les plus pauvres en P2O5, auparavant négligées. Le taux de récupération passera ainsi de 4,3 tonnes/m2 à 7,5 tonnes/m2, soit une amélioration de 40 % des rendements à superficie exploitée équivalente.

Concernant la laverie des phosphates Merah-Lahrach, elle est destinée à enrichir le phosphate et à le préparer pour le transport via un minéroduc (Slurry Pipeline).

Véritable révolution technologique, le système Slurry pipeline Khouribga-Jorf Lasfar sera d’une longueur de 235 kilomètres (100 km déjà posés), dont 187 km pour l’axe principal et 48 km pour le raccordement aux différentes laveries.

Ayant pour objectif le transport des phosphates extraits des mines de Khouribga vers les unités chimiques de Jorf Lasfar, le pipeline permettra de générer des économies substantielles en coût de transport.

D’une capacité de traitement de 7,2 millions de tonnes de minerai par an, la laverie de Merah-Lahrach devra contribuer à l’augmentation de la capacité de production du site de Khouribga et à la préservation des ressources en phosphates.

La nouvelle laverie comporte six lignes de lavage d’une capacité unitaire de 350 t/h, deux ateliers de broyage d’une capacité unitaire de 240 t/h, trois ateliers de flottation d’une capacité unitaire de 300 t/h, un parc de stockage équipé d’une capacité de 800.000 tonnes et trois décanteurs de 135 m de diamètre chacun.

 

actu-maroc.com  _____________

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires