PARTAGER
Une fois n’est pas coutume, le roi Mohammed VI prendra part , après une longue absence, au sommet de la francophonie qui doit se tenir dans les prochains jours à Madagascar où il se trouve actuellement en visite officielle de quelques jours.
Cette coïncidence tombe à pic en pleine tournée royale dans la partie orientale de l’Afrique pour capitaliser le travail diplomatique amorcé à Marrakech lors de la « COP22″ avec la tenue du « Sommet Africain de l’Action » consacré aux changements climatiques qui a ouvert la voie royale à un retour triomphant du royaume au sein de l’Union Africaine.
Si l’on sait que le grand rendez-vous de la francophonie réunira un important aréopage de chefs d’états africains, on peut parier que les préparatifs de ce retour augmenteront en intensité avec la multiplication par le souverain de rencontres avec ses pairs pour parler d’une seule voix lors de la prochaine assemblée générale de l’Union Africaine prévue en janvier en Éthiopie où le roi vient de séjourner.
Ce chassé-croisé diplomatique qui monte en puissance au fur et à mesure que la date fatidique de ce retour au sein de l’UA, se rapproche, montre à l’évidence, que le Roi veut faire de cette réintégration, un événement historique après plus de 30 ans d’absence et non pas une simple procédure administrative passant en toute discrétion.

Commentaires