PARTAGER
Les vacances du roi Salmane d’Arabie Saoudite à Tanger et qui auront duré un mois auront coûté, au moment où elles s’achèvent, la coquette somme de 100 millions de dollars. Une facture colossale qui compte parmi les plus élevées jamais dépensées par un monarque du Golfe pour ses vacances à l’étranger. Ce pactole distribué en grande partie entre hôtels, restaurants et la location de voitures peut paraître exagéré , mais pour les témoins qui ont vécu cette présence royale saoudienne à Tanger, le chiffre est conforme à la réalité et doit être ramené à la tradition dépensière de la cour royale saoudienne et la suite d’un millier de personnes qui ont accompagné le souverain tout le long de son séjour dans la capitale du Détroit. Une ville qui a quasiment vécu au rythme de cette présence avec des hôtels cinq étoiles entièrement réquisitionnés et une flotte de
limousines avec chauffeurs louées à 7000 dhs la journée, les restaurants et les lieux nocturnes pleins à craquer et des bijouteries vidées. Si quatre ou cinq villes marocaines réalisaient un tel chiffre en accueillant des chefs d’états pour leurs vacances, les chiffres du tourisme seraient multipliés par deux ou trois.
Normal, alors, qu’une ville entière de la taille de Tanger se mette à souhaiter, dès à présent, que le roi Salmane revienne une nouvelle fois, l’été prochain.

Commentaires