PARTAGER

Peu de personnes l’auront remarqué, mais la dernière cérémonie organisée à l’occasion de la fête de la jeunesse et présidée par le roi Mohammed VI aura connu un changement de taille dans le protocole encadrant les activités royales, les invités qui se sont présentés devant le souverain pour le saluer, se sont abstenus de lui baiser la main, comme il était de coutume jusqu’à il n’y a pas si longtemps, puisque, quelques jours plus tôt, le baise-main était encore en vigueur.

Les invités ne l’auront su qu’à la dernière minute quand les services du protocole royal les ont prévenus à leur arrivée qu’ils étaient désormais dispensés de ce rituel. Les invités ont été mis devant le choix d’embrasser l’épaule du souverain ou de lui serrer la main, ce qui n’a pas empêché certains invités de continuer à se conformer à l’ancienne tradition, plus par zèle que par respect au baise-main. Avec cette décision, le protocole entre dans une rupture déjà annoncée depuis l’arrivée du roi Mohammed VI avec lequel le baise-main avait fini par ne plus être une obligation, surtout chez les personnalités de la gauche marocaine et les islamistes, qui se contentaient et le font toujours d’embrasser l’épaule du souverain lors des cérémonies officielles.

Le port de l’habit traditionnel obligatoire résistera-t-il à ce vent de changement ?

Commentaires