Le Royaume a adopté depuis les années 90 une panoplie de réformes...

Le Royaume a adopté depuis les années 90 une panoplie de réformes politiques, économiques et sociales (Baraka)

251
0
PARTAGER

Intervenant lors d’un déjeuner débat organisé par l’association maroco-portugaise des affaires, sur « le climat des affaires au Maroc », M. Baraka a souligné que le discours royal du 9 mars constitue une véritable révolution et traduit la volonté de SM le Roi de changer les choses, ajoutant que ce discours donne le départ d’une nouvelle ère en instituant un contrat politique, économique et social moderne par le biais de réformes profondes et primordiales.

Le ministre, qui avait passé en revue les opportunités et les défis qui marquent le climat des affaires au Maroc, a indiqué que l’action du gouvernement dans ce domaine s’inscrit dans une stratégie globale, incitative et homogène.

Le projet de développement en cours au pays repose sur 4 piliers, le renforcement de la croissance, le raffermissement de la place du Maroc en tant pôle régional d’investissement et d’exportation, la promotion des mécanismes de solidarité et la consolidation de la capacité des acteurs, a-t-il poursuivi.

Lors de cette manifestation à la quelle a pris part l’ambassadeur du Portugal au Maroc, M. Joao Rosa, M. Baraka, a relevé que le climat social et politique au Maroc est marqué par la consécration de la démocratie et l’ouverture, ajoutant que le cadre macro-économique reste stable et que l’Etat mobilise une grande part des budgets d’investissement pour le développement des infrastructures d’accueils avec des projets structurants ambitieux autoroutiers, portuaires, ferroviaires et aéroportuaires.

Le pays a également mis en chantier des stratégies sectorielles visant l’accroissement de l’attractivité et la compétitivité de son économie , a-t-il dit, citant à ce propos le Plan Emergence pour l’industrie, la Vision 2020 pour le tourisme, le Maroc Vert pour l’agriculture, Halieutis pour le secteur de la pêche sans oublier les domaines du transport de la logistique ou encore le Maroc Numéric.

Pour ce qui est du renforcement des mécanismes de solidarité, M. Baraka a fait référence à la mise en place de l’INDH qui a raffermi la cohésion sociale par le soutien aux acticités génératrices de revenus, l’aide aux personnes en situation de vulnérabilité et au développement de la solidarité territoriale par l’intégration de l’approche régionale dans l’ensemble des politiques publiques.

Abordant le renforcement de la capacité des acteurs, le ministre a évoqué la mise en place d’une multiplicité de dispositifs, comme la baisse de l’impôt sur les sociétés à 30 pc ou la réduction du taux marginal sur le revenu de 42 à 38 pc ajoutant que les dispositifs d’accompagnement ciblent également tous les types d’entreprises aussi bien au niveau fiscal qu’opérationnel.

Le ministre a souligné que le développement des ressources humaines reste au centre de la politique de renforcement de la capacité des acteurs à travers la réforme du système d’éducation et de formation et l’adaptation de la formation aux besoins des secteurs industriel, agricole, énergétique et touristique.

M. Baraka a également fait référence à la moralisation de l’environnement des entreprises « érigée en priorité gouvernementale » citant dans ce sens nombre de mesures comme la mise en place du Conseil de la concurrence, de l’Instance centrale de prévention de la corruption, le renforcement du CDVM ou encore l’institutionnalisation du comité national de l’environnement des affaires.

MAP_________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires