PARTAGER
Cité dans plusieurs affaires par le passé, le secrétaire particulier du roi, Mounir Majidi,  dont l’une des premières missions est de veiller à ses intérêts financiers et les faire fructifier, est une nouvelle fois traîné dans la boue après la publication de la plus grande liste des détenteurs de comptes bancaires à travers des sociétés-écran dans les paradis fiscaux des îles.
Après une première enquête menée par des journalistes d’investigation qui avait déjà révélé la détention d’un compte et d’une société-écran au Luxembourg, le rapport explosif qui vient d’être publié fait mention de la présence financière de nombreux chefs d’état et de hautes personnalités de plusieurs pays du monde dont l’entourage du président russe Poutine et du premier ministre britannique Cameron mais également celle de Mounir Majidi avec un compte à l’étranger qui lui aurait permis d’acquérir un voilier, en violation des lois marocaines sur les transferts d’argent à l’étranger. Sauf que le secrétaire particulier du souverain a déjà répondu à cette question en affirmant que toutes les procédures avaient été respectée mais sans justifier sa position puisque la loi interdit à tout marocain de disposer d’un compte bancaire dans un paradis fiscal et d’y transférer de l’argent à partir du Maroc. la polémique qui enfle dangereusement en ce moment ira-t-elle jusqu’à faire tomber Mounir Majidi de son piédestal.
Par Jalil Nouri

Commentaires