PARTAGER
Le premier sommet entre le Maroc et les pays du Golfe qui se tient pour la première fois à partir de demain à Ryad en Arabie saoudite, ne sera pas un simple moment protocolaire de retrouvailles entre des parties très liées aux relations exemplaires, mais il sera suivi de très près en tant qu’occasion unique de faire le point sur la coopération et surtout de relancer le programme d’aide d’un montant de cinq milliards de dollars promis à Rabat par les pays du Conseil de Coopération du Golfe dont la mévente du pétrole a eu un effet de ralentissement dans l’octroi de ce soutien financier sur lequel le Maroc comptait beaucoup pour la réalisation d’un certain nombre de projets inscrits dans un calendrier précis.
Le Roi Mohammed VI dont la parole est très entendue dans cette région du monde et qui entretient des relations fraternelles avec tous les chefs d’états de cette région aura également à cœur de leur demander encore plus de soutien dans la question du Sahara qui fait face actuellement à des vents contraires et un afflux des investissements de ces pays dans les provinces sahariennes pour y renforcer la souveraineté marocaine avec le lancement de projets grandioses dans un proche avenir.Ce partenariat stratégique ne saurait exige également que soit abordé au cours de ce sommet, la coopération militaire et anti-terroriste déjà bien engagée avec succès sur le terrain. Le Maroc ne pourra qu’être consacré comme un allié de choix pour tous ces pays géographiquement éloignés mais si proches dans leurs stratégies respectives tous domaines confondus.
Par Jalil Nouri

Commentaires