PARTAGER

Un mois de prison ferme vient d’être prononcé à l’encontre du policier qui avait brandi son arme de service il y a quelques semaines dans un bar de Harhoura, à proximité de Rabat.

Selon le journal Al Akhbar, le policier a été condamné par le tribunal de première instance de Témara pour intimidation par usage de son arme de service et violation des règles de la profession.

Ce commissaire se trouvait dans le bar d’un hôtel de Harhoura en compagnie d’une femme. En état d’ivresse manifeste, il avait brandi son arme de service quand le barman lui a demandé de régler la facture d’alcool de 1230 dirhams. Refusant de payer, il ne s’est calmé qu’après l’arrivée des agents de Renseignements généraux et des gendarmes.

Il avait ensuite été placé en garde à vue et la DGSN a été contrainte de publier un communiqué dans lequel elle indiquait qu’il avait été radié des rangs de la police et qu’il devait passer en conseil de discipline.

Commentaires