PARTAGER
Les voisins du complexe Mohammed V de Casablanca qui ont pu vivre dans la tranquillité durant plus d’une année en raison des travaux qui ont été menées dans cette enceinte sportive, s’apprêtent à renouer avec le calvaire des années passées, en se posant la question de savoir quand ce lieu résidentiel retrouvera le calme et des fins de semaines sans violence.
Bris de glaces des appartements et des voitures, bagarres de hooligans aux portes des résidences des riverains, incendies des autobus et des véhicules, langage ordurier et cris de guerre des rues, le cocktail a fini par convaincre les plus patients de quitter les lieux les jours de match pour se réfugier chez les membres de leurs familles ou chez des amis loin du désordre assourdissant et de l’environnement violent qui les menace quand les hordes de supporteurs déferlent vers le stade. Certes , les mesures de sécurité ont été renforcées à l’intérieur d’un stade entièrement réaménagé pour un coût colossal, mais rien n’a été entrepris pour protéger le voisinage dont les propriétaires, prêts à sacrifier le prix de leurs biens, n’arrivent plus à trouver repreneur.
La réouverture du stade d’honneur le 3 avril pour le match Wac-Far promet des émotions mais pas pour les seuls supporteurs.

Commentaires