Le Syndicat libre des musiciens marocains pour la création d’un Conseil supérieur...

Le Syndicat libre des musiciens marocains pour la création d’un Conseil supérieur de la culture

248
0
PARTAGER

Lors d’un colloque, organisé à Rabat, avec la participation de plusieurs associations culturelles et nombre de comédiens, de musiciens, d’artistes et de chanteurs, le Syndicat a appelé à la constitutionnalisation des lois encadrant la culture et les arts.

Le secrétaire général du Syndicat, Mustapha Baghdad, a indiqué que le Maroc dispose de lois assez sophistiquées sur les plans arabe et africain, relevant l’importance de constitutionnaliser toutes les lois relatives aux artistes afin de les traduire dans les faits.

Le Syndicat a notamment réclamé la constitutionnalisation de la loi de protection de la propriété intellectuelle, qui vise à protéger les droits des artistes et des créateurs contre le piratage, appelant à la publication du décret portant sur la lutte anti-piratage.

M. Baghdad a évoqué la situation des artistes qui travaillent dans des espaces publics sans contrats, et qui ne sont pas protégés par la loi de travail.

Il a aussi plaidé pour l’encadrement du domaine culturel et artistique, rappelant que les chaînes et les radios marocaines se sont engagées à consacrer 75 pc de leurs plages horaires aux productions marocaines pour faire valoir l’identité nationale.

Le Syndicat a également appelé aussi à la mise en Âœuvre de la teneur du message royal, adressé en 1992, au premier Colloque national du théâtre professionnel, stipulant la consécration d’un pourcent du budget des communes locales au développement du secteur du théâtre.

Il a par la même occasion rappelé que ces propositions ont été soumises au Conseil économique et social et qu’elles devront présentées à la Commission consultative de révision de la constitution.

 

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires