Le trafiquant le plus recherché de Rio finit sa cavale dans le...

Le trafiquant le plus recherché de Rio finit sa cavale dans le coffre d’une voiture

166
0
PARTAGER

Des images de l’arrestation d’Antonio Francisco Bomfim Lopes, alias « Nem », 35 ans, en chemise bleue et pantalon noir, menottes aux mains, passaient en boucle sur les télévisions locales.

 

Nem devait être transféré dans la journée au complexe pénitentiaire de Bangu, une prison de haute sécurité proche de Rio, a déclaré le porte-parole de la police fédérale (PF) de Rio, le commissaire Victor Poubel à la chaîne de TV Globo News.

Ce dernier a relaté que des policiers du Bataillon de choc avaient établi un barrage dans une avenue du quartier résidentiel de la Lagoa, l’un des accès à la favela de la Rocinha, la plus grande favela du Brésil. Leurs soupçons ont été éveillés quand ils ont repéré une voiture très basse, laissant penser qu’elle transportait quelque chose de lourd.
« Un des trois occupants du véhicule s’est identifié comme étant le consul honoraire du Congo et, mettant en avant son immunité diplomatique, a refusé que le véhicule soit fouillé » immédiatement, a dit le commissaire.

Sur le chemin du siège de la Police fédérale, un des occupants de la voiture a proposé aux policiers jusqu’à un million de reais (560.000 dollars) pour qu’ils les laissent filer, misant sur la corruption endémique dans la police.
« Des renforts policiers ont été appelés et le véhicule fouillé: il y avait Nem dans le coffre. Il est sorti les mains en l’air », a ajouté le commissaire.

Au siège de la PF, Nem a eu le droit de téléphoner. Il a appelé sa mère à qui il a demandé que ses enfants aillent normalement à l’école.

« Il a sept enfants, dont deux adoptés, de trois femmes différentes et il a dit qu’à sa sortie de prison, il reprendrait une vie normale », a dit M. Poubel.

Selon les radios brésiliennes, Nem, ex-employé modèle d’une entreprise de télécoms est entré dans le crime organisé « par hasard », après avoir fait un emprunt à un ex-chef du trafic de la Rocinha pour payer les soins hospitaliers de l’une de ses filles.

Pour rembourser ses dettes, il a commencé à vendre de la drogue puis a fini par devenir à le chef de la faction « Amis des Amis » (ADA) qui contrôle la Rocinha.

Dimanche dernier, face à l’imminence de l’occupation de la favela par la police, il avait donné une grande fête d’adieu à la Rocinha, arrosée au whisky et à l’ecstasy.

Dans une autre opération, plusieurs complices de Nem, dont son bras droit Anderson Rosa Mendonça, 32 ans, dit « Coelho » (le « lapin »), ont été arrêtés alors qu’ils fuyaient la Rocinha protégés par cinq policiers, a indiqué le commissaire Poubel. Les policiers auraient reçu plus d’un million de dollars pour leur protection.

Le secrétaire à la sécurité de Rio, José Mariano Beltrame, en voyage en Allemagne, a salué le succès de l’opération préparée depuis plusieurs jours par les services de renseignements avant la reconquête de la Rocinha. « Sans aucun doute, elle (l’occupation) est proche », a dit M. Beltrame à Globo news, alors que la presse évoque la date de dimanche.

La Rocinha où vivent plus de 120.000 personnes est l’un des bastions du trafic de drogue à Rio. Elle sera la 19e favela à être reprise aux narcotrafiquants qui y font la loi depuis 30 ans. La pacification de sa voisine Vidigal est prévue simultanément.

Les autorités ont lancé depuis 2008 de vastes opérations pour pacifier les quartiers pauvres de Rio contrôlés par les narcotrafiquants et les milices paramilitaires avant les compétitions sportives du Mondial 2014 de football et des jeux Olympiques de 2016.

AFP______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires