Le tribunal de première instance de Casablanca rejette la demande de liberté...

Le tribunal de première instance de Casablanca rejette la demande de liberté provisoire pour le directeur de publication d »’Al Massae »

337
0
PARTAGER

Le tribunal avait reporté, lundi, à vendredi prochain de l’examen de l’affaire dans laquelle est poursuivie Rachid Nini, le directeur de publication d »’Al Massae », pour avoir  »jeter du discrédit sur une décision de justice, tenter d’influencer la justice et évoquer de faits incriminés non avérés ».

Réagissant à ce rejet de la liberté provisoire, Me Khalid Soufiani, coordinateur du comité de défense, a, dans une déclaration à la MAP, exprimé son étonnement d’autant, a-t-il soutenu, que les avocats de la défense ont démontré lors de la première audience de lundi que toutes les conditions juridiques, politiques et objectives sont réunies pour permettre à leur client de bénéficier de la liberté provisoire.

Et d’ajouter que  »la conjoncture actuelle favorise plutôt la libération de tous les détenus politiques et d’opinion et non pas l’emprisonnement des journalistes ».

Il a aussi estimé que ce rejet permet de s’interroger sur  »l’issue de cette affaire, appelant  »l’ensemble des intervenants concernés à assumer pleinement leur responsabilité surtout en ce moment délicat que traverse le pays’.

Les journalistes du quotidien arabophone  »Al Massae » ont, par ailleurs, jugé cette décision de la justice comme étant  »injuste », soulignant lors d’une conférence de presse à Casablanca, que leur employeur a fourni toutes les garanties pour bénéficier de la liberté provisoire.

 

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires