PARTAGER

Seifeddine Rezgui, l’étudiant tunisien qui a abattu 38 personnes (dont 30 Britanniques) sur une plage près de Sousse était sous l’emprise de la cocaïne ou une drogue similaire, rapporte le Daily Mail.

Selon une source proche du dossier, un stimulant proche de la cocaïne aurait été détecté dans le corps du terroriste lors de l’autopsie.

Des témoignages récoltés par le tabloïd anglais racontent que Rezgui prenait des photos de ses victimes et riait, un comportement pour le moins étrange qui pourrait s’expliquer par la prise de drogue. On le sait, l’Etat Islamique – qui a revendiqué l’attentat – donne des doses de cocaïne à ses recrues avant de les envoyer mener des attaques suicide, rappelle le Daily Mail. « Une fois qu’il a tué tout le monde, (…) il n’a pas essayé de fuir. Il souriait. Il semblait heureux », témoigne un employé de l’hôtel.

La police tunisienne a par ailleurs confirmé qu’une bombe non explosée a été retrouvée à côté du cadavre du tueur. Des photos de l’agence de presse EPA semblent en effet confirmer ce détail. On y voit l’auteur de l’attaque gisant au sol avec une grenade et un détonateur près de lui. Les enquêteurs estiment que, trop drogué, Rezgui n’aurait pas été capable de la faire exploser. Un sac à bandoulière contenant des explosifs a également été retrouvé sur lui.

Selon un plagiste local, Seifeddine Rezgui a travaillé comme animateur à l’hôtel Imperial pendant quatre mois, il y a quatre ans.

Commentaires