Le typhon Roke a atteint les côtes japonaises

Le typhon Roke a atteint les côtes japonaises

192
0
PARTAGER

Venu de l’océan Pacifique par le sud, ce typhon est arrivé au-dessus des terres vers 14H00 (05H00 GMT). Il devait ensuite remonter l’île principale de Honshu vers le nord, accompagné de rafales de vents dépassant les 200 km/h et de pluies diluviennes.

Les fortes précipitations précédant l’arrivée du coeur du typhon ont provoqué la mort d’au moins quatre personnes dans le centre et l’ouest du pays tandis que deux autres étaient activement recherchées, dont un enfant ayant disparu mardi sur le chemin du retour de l’école.

Les autorités ont multiplié les mises en garde depuis deux jours, cette violente intempérie menaçant les zones les plus peuplées du Japon, dont l’agglomération centrale de Nagoya, la province de Shizuoka et la mégapole de Tokyo plus tard dans la journée.

L’agence de météorologie a rappelé que des perturbations ayant dans le passé emprunté une trajectoire similaire, du sud-ouest au nord-est, avaient provoqué des dommages considérables.
Avant même que le coeur de cette tempête phénoménale ne parvienne au niveau de Shizuoka (à quelque 150 kilomètres au sud-ouest de Tokyo), des crues et inondations ont déjà déplorées dans la préfecture d’Aichi, poumon industriel du centre du Japon où les autorités ont conseillé à plus d’un million de résidents d’évacuer leur domicile.

Cet ouragan a aussi forcé le constructeur d’automobiles Toyota à suspendre la production de 11 de ses 15 usines japonaises. Les sites concernés sont tous dans la zone de Nagoya où se trouve également le siège du constructeur.

Plusieurs autoroutes ont été fermées et plus de 200 vols d’ores et déjà annulés, d’après la télévision publique NHK, un nombre qui risque d’augmenter au fil de la journée.

Roke risque de provoquer de nouveaux glissements de terrains dans la préfecture de Wakayama (centre-ouest) déjà frappée au début du mois par le typhon Talas, qui avait fait près de 100 morts et disparus.

Il doit aussi passer au-dessus de la région du Tohoku (nord-est) dont le littoral a été ravagé par le séisme et le tsunami du 11 mars.

La centrale nucléaire accidentée de Fukushima, où se poursuivent des travaux de couverture des bâtiments soufflés par des explosions, ne sera pas à l’abri des fortes pluies.

AFP_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires