PARTAGER
Après le propos scandaleux tenus à l’égard du Maroc par le ministre algérien des affaires étrangères, Abdelkader Messahel qui ont poussé le Maroc à rappeler son ambassadeur à Alger pour des consultations qui ont duré plusieurs semaines, le vent de l’apaisement semble souffler sur les relations entre les deux pays.
Le représentant diplomatique marocain a regagné son poste il y a quelques jour, sans que Rabat ne reçoive la moindre excuse du voisin algérien, mais un indice important est venu relativiser le différend il y a quelques heures pour indiquer un retour à la normale entre les d²eux pays. Lors du sommet entre l’Union Européenne et l’Union Africaine qui vient de se tenir à Abidjan les observateurs avaient remarqué au cours des travaux et devant les caméras et les objectifs des photographes, la longue poignée de main entre le roi Mohammed VI et le premier ministre algérien Ouyahia mais pas seulement. Car après les salutations d’usage, le deux hommes ont échangé des propos durant un court instant.
Le chef du gouvernement a apporté des précisions sur cet aparté en déclarant qu’il avait transmis au roi les salutations du président algérien Abdelaziz Bouteflika, absent de ce sommet d’Abidjan, en raison de ses problèmes de santé qui ont réduit ses déplacements et se apparitions.
Ces précisions ont été interprétés par les mêmes observateurs, comme une volonté d’Alger de tourner la page de l’incident diplomatique qui a jeté un froid entre les deux pays.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires