PARTAGER
L’artiste photographe marocaine, Leila Alaoui, victime de l’attentat terroriste perpétré récemment à Ouagadougou, a été inhumée mercredi à Marrakech.

Après la prière d’Al Asr et la prière du mort à la mosquée Koutoubia, la dépouille de la défunte a été inhumée dans le cimetière Imam Souhaili à Marrakech.

Lors du cortège funéraire, qui s’est déroulé dans un climat de piété et de recueillement, les membres de la famille de la défunte ont été accompagnés du wali de la région Marrakech-Safi, Mohamed Moufakkir, du Consul général de France à Marrakech, Eric Gérard, du directeur général d’Amnesty-Maroc, Mohamed Sektaoui, ainsi que de plusieurs personnalités civiles et militaires.

La dépouille mortelle de Leïla Aaloui, qui avait été grièvement blessée lors de l’attentat terroriste de Ouagadougou, a été rapatriée mardi soir au Maroc. Le transfert de la dépouille de la défunte de Ouagadougou au Maroc a été pris en charge par le Roi Mohammed VI.

Leïla Alaoui, blessée dans l’attaque terroriste perpétrée vendredi dernier dans le centre de la capitale du Burkina Faso, est décédée lundi soir des suites d’un arrêt cardiaque.

La défunte se trouvait dans le café-restaurant  »Cappuccino » au moment de l’attaque. Elle a été atteinte de deux balles tirées par l’un des terroristes qui avaient pris d’assaut l’établissement. Elle a été évacuée dans la nuit de vendredi à samedi vers une clinique où elle avait subi une intervention chirurgicale.

Artiste photographe passionnée et de renommée internationale, Leila Alaoui, née en 1982, se trouvait à Ouagadougou pour réaliser des photographies pour le compte d’Amnesty international.

L’attaque terroriste contre l’Hôtel Splendid et le café-restaurant cappuccino, revendiqué par le groupe terroriste « Al-Qaïda au Maghreb Islamique » (Aqmi) a fait au moins 30 morts de 18 nationalités et des dizaines de blessés.

Commentaires