L’élaboration de politiques publiques d’intelligence économique, levier stratégique de la compétitivité globale...

L’élaboration de politiques publiques d’intelligence économique, levier stratégique de la compétitivité globale (Rencontre)

182
0
PARTAGER

Le diagnostic et l’analyse d’un environnement complexe et en perpétuelle mutation sont l’un des défis majeurs de l’Etat et des entreprises, et nécessitent une convergence et une articulation entre le monde de l’entreprise et l’administration, ont-ils affirmé à l’ouverture de cette rencontre, organisée par l’Institut national des postes et télécommunications (INPT) et l’Université internationale de Rabat (UIR).

Ils ont appelé, à cet égard, à une interaction entre l’entreprise, qui doit s’intéresser à l’intelligence stratégique, et l’Etat, qui est appelé à élaborer une politique publique de l’intelligence économique, afin de mieux maîtriser l’incertitude et disposer de l’avantage concurrentiel.

Dans ce sens, les participants ont noté que le défi territorial nécessite d’investir davantage dans l’intelligence territoriale pour accompagner les changements à travers une gouvernance locale permettant la participation des acteurs locaux à la fixation de la vision locale.

Les experts et chercheurs ont également mis l’accent sur le nouveau rôle stratégique de l’Etat qui consiste à recueillir l’information et à l’exploiter, notamment la détection des signaux faibles pour cibler les domaines de valeur ajoutée et accompagner les mutations au niveau national et international.

Intervenant à cette occasion, le directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), M. Azdine El Mountassir Billah a mis l’accent sur le rôle central d’un système d’information et d’intelligence économique pour un pays comme le Maroc qui a choisi une économie libérale et ouverte sur un monde en forte globalisation.

Il a relevé, dans ce cadre, l’importance des études stratégiques et de la formation des compétences humaines qualifiées à collecter, analyser, traiter et exploiter l’information pour réagir en temps opportun face à la concurrence internationale.

De son côté, le président de l’UIR, M. Nourredine Mouaddib, a estimé que l’intelligence économique trouve sa consistance dans le traitement et l’exploitation de l’information qui demeure un outil fondamental de l’innovation et de la compétitivité des entreprises.

M. Mouaddib a relevé, à cet égard, le rôle des universités et des chercheurs dans le processus de l’innovation, notant qu’ils doivent être réactifs et flexibles pour accompagner l’accélération que connaît le processus de l’innovation au niveau mondial.

Des experts et chercheurs, dont le directeur général de l’Institut Royal des études stratégiques (IRES), M. Mohammed Tawfik Mouline et M. Nasr Hajji, professeur à l’INPT ont débattu de plusieurs thématiques relatives notamment à « La veille stratégique au service de l’intelligence territoriale », à « L’intelligence économique, innovation technologique et prospective économique » et à « L’intelligence économique au service de l’entreprenariat dans l’Oriental du Royaume ».

 

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires