L’ensemble Syubbbanul Akhyar installe le public dans une atmosphère de gaieté

L’ensemble Syubbbanul Akhyar installe le public dans une atmosphère de gaieté

160
0
PARTAGER

Ce groupe, invité dans le cadre de la 17ème édition du festival des musiques sacrées du monde à Fès, se revendique volontiers du style musical « hajir marawis » qui se ressource du legs de la culture yéménite soufie.

En présence de spectateurs marocains et étrangers, qui se sont déplacés nombreux pour ce spectacle – le climat aidant- l’ensemble a interprété des chants en honorant en louanges le prophète sidna Mohamed, prière et salut sur lui.

Ecouter ces huit musiciens, assis en demi cercle, sous le chêne imposant du musée Batha, munis de leur instruments, oud, luth yéménite appelé gambus, petits tambourins (marawis) et percussions hajir (tambour à double membranes), qu’ils maternaient, est une véritable partie de plaisir.

Les « you you » lancés par les femmes marocaines, présentes en nombre important à ce concert, le sont encore davantage.

Le public était à son comble, dans son élément. Quelques morceaux joués qui ressemblaient à de la musique du groupe marocain Nass Ghiwane, ou encore aux « mouachahats », de Sabah Fakhri.

Décidément, ces artistes sont parvenus à gagner l’adhésion du public petit à petit.

Au fur et à mesure qu’ils jouaient, la cadence du rythme se préparait à monter et le son des voix s’apprêtait à se décanter.

Dès lors, des femmes et quelques hommes se lèvent et commencent à danser, le mouvement de leur corps se fait circulaire, comme celui giratoire des derviches tourneurs.

Les Syubbbanul Akhyar, qui devaient quitter la scène ont rallongé leur spectacle de quelques minutes.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires