Les 10 personnalités les plus riches de l’histoire de l’humanité

Les 10 personnalités les plus riches de l’histoire de l’humanité

958
0
PARTAGER

COMMENT DÉFINIR LA PERSONNALITÉ LA PLUS RICHE DE L’HISTOIRE ?

Par sa fortune personnelle ? Par l’étendue de son pouvoir ? Par sa renommée ? Selon Money, le supplément argent du Time, qui a épluché les livres de compte et rencontré les spécialistes des plus grands hommes de l’Histoire (on ne compte malheureusement aucune femme dans cette liste), c’est un peu tout ça à la fois. Un classement imparfait, de l’aveu même de Money, qui prend en compte la richesse nette, la qualité de vie, mais aussi l’influence économique sur le monde de l’époque.

Les 10 personnalités les plus riches de l’histoire de l’humanité

10. GENGIS KHAN (1162-1227)
Richesse : Des terres. Beaucoup de terres.Vu d’Europe, Gengis Khan a quelque chose d’exotique et de mystérieux. Le Napoléon asiatique a pourtant été essentiel dans la constuction de l’Asie. À son apogée, il a étendu son empire du Japon aux portes des actuels États baltes, devanant le plus grand empire continu de l’Histoire). Pourtant, le Khan n’était pas un empereur avare de sa richesse : les prises de guerre étaient équitablement réparties entre les soldats, leur famille et le chef suprême. Il n’a d’ailleurs pas fait grand chose de ses gains : ni palace, ni temple, ni tombe, pas même une maison. « Il est né dans une yourte et il est mort dans une yourte », résume le spécialiste Jack Weatherford.

9. BILL GATES (1955 -)
Richesse : 78,9 milliards de dollars.L’Américain et personnalité vivante la plus riche du monde n’est « que » neuvième et a presque failli ne pas figurer dans la liste des plus gros comptes en banque de l’histoire. En 2015, sa fortune est estimée par Forbes à 78,9 milliards de dollars, richesse qu’il injecte en grande partie dans sa fondation humanitaire Bill and Melinda Gates.

8. ALAIN LE ROUX (1040 – 1093)
Richesse : 194 milliards de dollars.Neuveu de Guillaume le Conquérant, Alain (ou Alan Rufus en VO) n’était peut-être pas roi, mais sa richesse avait tout de royale. Dans le livre The Richest of the Rich de Philip Beresford et Bill Rubinstein, il est dit qu’Alain le Roux est mort à la tête d’une fortune de 11.000 livres. Un petit pécule qui, à l’époque, correspondait à 7% du PIB de l’Angleterre. Remis en perspective avec aujourd’hui, cela donnerait 194 milliards de dollars. Ce qui fait tout de suite plus.

7. JOHN D. ROCKEFELLER (1839 – 1937)
Richesse : 341 milliards de dollars.On ne laisse pas un bâtiment à son nom à New York si on n’a pas été important… et c’est justement le cas de John D. Rockefeller. Incarnation même du mythe du self-made man américain, l’industriel contrôlait 90% de la production de pétrole aux États-Unis durant la seconde moitié du XIXe siècle. Une sorte de Daniel D. Lewis dans There Will Be Blood, les névroses en moins. À sa mort, il possédait une fortune d’1,5 milliard de dollars, soit 2% de la production économique du pays… correspondant à 341 milliards de dollars d’aujourd’hui.

6. ANDREW CARNEGIE (1835 – 1919)
Richesse : 372 milliards de dollars.Plus discret que John D. Rockefeller mais plus riche. L’Américain le plus fortuné de tous les temps, né écossais, a fait fortune dans les chemins de fer. À sa mort, 2% du PIB de son pays étaient dans sa poche. Soit 372 milliards de dollars d’aujourd’hui. Tchou tchou.

5. JOSEPH STALINE (1887 – 1953)
Richesse : Le contrôle de la production de l’URSS, soit 9,6% du PIB mondial.Communiste et plein aux as. Toute l’ironie de Staline, dictateur d’une fédération basée sur un système de répartition équitable des richesses. Il est donc difficile de faire la différence entre la richesse du Petit père des peuples et celle de l’URSS. Trois ans avant sa mort, un rapport de l’OCDE mesure que l’Union soviétique produit 9,5% de la production mondiale. En 2014, cela reviendrait à 7,5 millions de milliards de dollars (!) Si Staline ne possédait pas cette fortune personnellement, elle était à sa libre disposition. Il n’était pas la personne la plus riche du monde stricto sensu, mais il avait en tout cas accès à l’un des plus gros pactoles de l’Histoire.

4. AKBAR (1542 – 1605)
Richesse : Le contrôle d’un empire produisant 25% du PIB mondial.L’un des souverains les plus puissants que l’Asie ait connu a transformé de son petit royaume indien en empire qui contrôlait un quart des richesses de cette époque. Les historiens comparent d’ailleurs son règne à celui d’Élisabeth d’Angleterre. Pas étonnant que dans la famille on ait la folie des grandeurs en terme de mausolée : à Sikandra pour Akbar, le Taj Mahal pour la femme de son petit-fils.

3. SHENZONG (1048 – 1085)
Richesse : Le contrôle d’un empire produisant 25 à 30% du PIB mondial.Pendant que l’Europe se déchirait dans des petites conquêtes territoriales, la Chine, de l’autre côté du monde, était sans forcer l’empire le plus puissant, produisant près de 30% des richesses du monde connu. À l’apogée de la dynastie prospère Song (960 – 1279), on y trouve l’empereur Shenzong. Un homme puissant, riche, centralisateur et bon : c’est à lui qu’on doit les bases de l’État providence. De son côté, l’Angleterre, futur réceptacle de cette idéologie, venait tout juste d’accueillir Guillaume le Conquérant.

2. AUGUSTE (63 AV. J.-C. – 14 AP. J.-C)
Richesse : 4,6 millions de milliards de dollars.Quand on est le fils adoptif de Jules César, on est bien parti dans la vie. En plus de diriger un empire tout-puissant produisant 25 à 30% de la richesse mondiale, Auguste était aussi à la tête d’une fortune personnelle correspondant à 1/5 de celle de Rome. Soit 4,6 trillions de dollars rapportés à 2014. C’est bien simple, à cette époque, l’Égypte lui appartenait personnellement. Difficile de faire mieux.

1. KANGA MOUSSA (1280 – 1337)
Richesse : Plus riche que ce que l’on pourrait décrire. Roi des rois, 10e souverain du tout-puissant empire du Mali, Kanga Moussa a été et restera sûrement l’homme le plus riche de l’Histoire. À juste titre : il était assis sur le plus grand stock d’or du monde. Difficile d’établir un chiffre pour définir sa richesse. « Infiniment riche » semble être une bonne définition, puisque selon les standards de l’époque, elle était impossible à chiffrer ou à comparer. L’une des illustrations les plus célèbres de Moussa le représente trônant sur un siège en or, coiffé d’une couronne en or et tenant un sceptre et une pièce en or, une image pour signifier que tout était doré chez Moussa : « Imaginez autant d’or qu’un humain puisse posséder et doublez-le. C’est ce que cette réprésentation essaie de dire », explique un historien au Time. Son règne est donc sujet à tous les fantasmes : un pèlerinage grandiloquent à La Mecque, une armée de 200.000 hommes dont 40.000 archers, etc. Posséder une richesse non-chiffrable, un bon moyen de dire que l’on est plutôt bien loti.

Source : .voilaca.com

 

Commentaires