Les acteurs de la société civile marocaine incarnent à Dakar la véritable...

Les acteurs de la société civile marocaine incarnent à Dakar la véritable signification de la diplomatie parallèle

222
0
PARTAGER

Ce Forum constitue une occasion importante pour la délégation marocaine qui regroupe plus de 800 participants et plus de 80 associations et formations syndicales et ouvrières afin de donner à la diplomatie parallèle sa véritable signification et expliquer à la société civile internationale les grandes causes de la nation, avec à leur tête la question du Sahara marocain et les derniers développements, et barrer le chemin à tous ceux qui tentent en vain d’induire en erreur l’opinion publique internationale et dénaturer les faits pour atteindre des objectifs politiques connus de tout un chacun.

Les membres de la délégation marocaine, qui ont fait montre d’une grande maturité politique, d’un esprit d’ouverture et d’une capacité d’écoute incroyables, ont fait de la cause nationale une question indissociable du débat engagé avec les différents participants, dont le nombre dépasse les 60.000 personnes, afin d’expliquer l’initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du sud, qualifiée de « sérieuse et crédible » par la communauté internationale.

En dépit du harcèlement et des provocations, répétées et délibérées, ourdis par les séparatistes du « polisario », les membres de la délégation marocaine ont fait preuve de retenue, de sérénité et d’une grande maturité politique, qui leur ont valu le respect des délégations étrangères.

Ainsi, plusieurs participants à cette 11-ème édition ont affirmé qu’une poignée de sympathisants du « polisario » soutenus par des lobbys espagnols étaient à l’origine des troubles lors de cet événement international, à travers de vaines provocations et des agissements irresponsables qu’ils ont l’habitude de faire dans presque tous les forums mondiaux, comme c’était le cas durant la 17ème édition du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants, tenu à Pretoria en décembre dernier.

Les membres de la délégation marocaine ont réussi malgré tout à donner corps au concept de la diplomatie parallèle en exposant et en expliquant l’idée que l’option d’autonomie sous souveraineté marocaine est l’unique solution réaliste au conflit du Sahara, ou il y a ni vainquer ni vaincu, favorise la réalisation du développement escompté pour toutes les parties et permettra au Maghreb arabe de réaliser le véritable décollage pour rattraper le train du développement et de l’intégration.

Ils ont de même expliqué aux délégations étrangères qui ont constamment écouté une seule version sur le conflit autour du Sahara que l’option de l’indépendance du Sahara n’a plus aucune base réaliste.

Dans des déclarations à la MAP, des acteurs prenant part à cette manifestation internationale ont souligné que le Forum social est un grand acquis pour le mouvement civil international d’autant plus qu’il constitue un espace humain, social et culturel d’interaction et d’échange d’expériences et de points de vue, de communication et d’illustration des efforts déployés pour faire triompher les valeurs humanitaires et les principes de l’équité et de la démocratie.

Pour eux, la tenue de cette édition à un moment où le monde connaît de grandes mutations et une meilleure harmonie, s’avère nécessaire pour que le monde puisse relever les défis de la sécurité et de la stabilité et faire face aux dangers qui menacent le continent africain en particulier.

Ils ont de même souligné que la participation, forte et imposante, de la société civile marocaine aux travaux de cette édition a enrichi le Forum et constitué une valeur ajoutée au dialogue, à l’interaction et à la recherche dans les espaces communs pour l’unité et la lutte contre les courants séparatistes et sécessionnistes.

Et de souligner que la société civile marocaine, qui est mobilisé pour défendre les grandes causes de son pays, qui est connu pour son ouverture sur toutes les expériences humaines, est appelée à redoubler d’efforts pour enrichir davantage son expérience et établir des ponts de communication avec son homologue du continent africain, qui souffre le plus des déséquilibres mondiaux et l’hégémonie impériale capitaliste.

Le Forum social mondial, rappelle-t-on, ambitionne de mener une réflexion sur « un autre monde possible et différent de celui dominé par le néolibéralisme sauvage ».

Il s’agit de jeter les bases d’une société civile et des mouvements sociaux en tant que force de propositions capable d’apporter des alternatives pour un monde qui prône les valeurs humaines universelles et non la loi du marché.

La décision relative à l’organisation de la 11ème édition du Forum à Dakar avait été prise lors du Forum des mouvements sociaux qui a eu lieu à Bouznika en mars dernier.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires