Les agrumes marocains sont déjà présents sur le marché chinois, mais beaucoup...

Les agrumes marocains sont déjà présents sur le marché chinois, mais beaucoup reste à faire

155
0
PARTAGER

« Les agrumes marocains sont déjà en circulation sur le marché chinois puisqu’on vient d’exporter trois conteneurs d’oranges, qui ont été hautement appréciés par les consommateurs locaux », a souligné M. Bennani-Smires dans une déclaration à la MAP en marge de la 12ème édition du Salon international de l’agroalimentaire (SIAL), qui a fermé ses portes vendredi à Shanghai.

M. Bennani-Smires a rappelé que le Maroc a signé, l’année dernière, un protocole d’accord avec le ministère chinois de l’agriculture relatif aux exigences sanitaires, ce qui constitue  » une étape importante pour faciliter l’exportation des produits alimentaires marocains vers la Chine « .

 » Grâce à l’émergence d’une large classe moyenne en Chine et au développement de la consommation locale, plusieurs opportunités sont offertes, notamment pour les produits haut de gamme », a indiqué M Bennani-Smires, appelant les professionnels marocains à  » prendre le train avant qu’il s’en aille « .

La Chine est le deuxième producteur mondial des agrumes avec 25 millions de tonnes annuellement, a indiqué M. Bennani-Smires, ajoutant que la deuxième économie mondiale importe quelque 400.000 tonnes de ses besoins en agrumes, surtout pour un certain niveau de qualité.

Le Royaume, qui dispose d’une production annuelle d’un million de tonnes, a de  » fortes  » chances de s’inscrire sur la liste des exportateurs des agrumes vers le pays le plus peuplé de la planète, a-t-il affirmé.

Outre les agrumes frais (les oranges et les clémentines), les jus sont un créneau très important qui peut se développer plus facilement sur le marché chinois qui importe presque 40.000 tonnes par an de concentré d’orange malgré sa grande production locale de cette matière, a-t-il fait savoir.

Ainsi, les jus marocains ont toutes les chances de se placer dans ce marché surtout que ce secteur est plus facile à investir par rapport à la filière des agrumes frais qui est très exigeante, a souligné le businessman marocain.

Durant SIAL-Shanghai, a-t-il ajouté, les sociétés marocaines sont entrés en contact avec les opérateurs chinois pour prospecter les opportunités qu’offre un marché encore mystérieux pour les professionnels marocains.

Les opérateurs chinois, dans les différentes filières, sont très intéressés par les produits alimentaires marocains, a-t-il affirmé, soulignant que la pénétration d’un marché si grand et si lointain requiert  » un grand travail et des grands sacrifices « , mais le potentiel est  » immense « .

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires