PARTAGER

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), parti d’opposition en Algérie, a appelé samedi, par la voie de son président, à l’ouverture des frontières algéro-marocaines.

« Il faut ouvrir les frontières pour renforcer nos capacités. Ceux qui s’opposent à l’ouverture de la frontière sont ceux qui profitent de cette situation d’isolement », a déclaré Mohcine Belabbas, lors d’un meeting populaire animé à Alger à l’occasion du 27e anniversaire de la création du parti.

Mohcine Belabbès justifie sa demande d’ouvrir les frontières fermées avec le Maroc par l’impératif de « stimuler la compétitivité et de nourrir le libre débat ».

« Enfermer la nation, c’est étouffer les plus démunis », a-t-il ajouté. C’est ainsi qu’il appelle à réhabiliter la fédération des Etats nord-africains voulue par les dirigeants des mouvements de libération. « Le faire, selon lui, c’est rapprocher les points de vue, additionner les moyens et élargir le marché pour nos usines ».

Le président du RCD avait appelé, fin janvier depuis le Maroc, à la construction d’un « ensemble nord-africain » qui nécessite de « mettre un terme à la fermeture des frontières terrestres entre l’Algérie et le Maroc ».

« Notre proximité avec l’Europe qui constitue désormais une entité régionale forte avec laquelle nous partageons une longue histoire nous pousse à la construction d’un ensemble nord-africain, seul à même d’impulser la synergie nécessaire qui nous permettra d’occuper une place en phase avec notre temps », avait déclaré le président du RCD dans un discours prononcé à l’ouverture du Congrès du Parti authenticité et modernité (PAM).

Commentaires