PARTAGER

La situation est critique et insoutenable pour les usagers d’internet
en Algérie pénalisés depuis jeudi dernier par une coupure de la
connexion internet qu’ils n’arrivent pas à comprendre ni à accepter,
d’autant plus que cette situation inédite est appelée à ne prendre fin
qu’à la fin de cette semaine à leur grande déception unanime.

Plus que de la déception, c’est la colère qui gronde dans le pays
surtout parmi ceux dont l’activité professionnelle dépend d’internet
qui estiment que leurs pertes financières seront très lourdes comme
les banques et les entreprises de télécommunications ou du secteur des
nouvelles technologies qui crient chaque jour leur désarroi en se
rendant compte que leur pays est à la traîne dans ce domaine par
rapport à la Tunisie et surtout le Maroc dont ils envient le degré de
compétences.

Surtout qu’ils ont appris que la panne était due à une rupture d’un
câble de fibre optique à une trentaine de kilomètres de la ville
côtière d’Annaba qui relie cette ville à celle de Marseille en
France,rupture qui est à l’origine de la paralysie de près de 80%de
l’ensemble du réseau internet du pays, mais pourquoi donc un tel
retard pour rétablir la connexion. La presse, dans un concert de
protestations et de vives critiques , fait part de son indignation de
voir que les techniciens algériens chargés de l’entretien du câble,ont
besoin d’une telle durée pour réparer le répare et qui prive leur
profession, particulièrement touchée par la panne, d’assurer son
travail quotidien et de retourner aux méthodes qui prévalaient avant
l’ère internet pour pouvoir sortir leurs journaux avec tant de
difficultés,d’où cette levée de boucliers sans précédent.

Commentaires