PARTAGER
C’est un véritable chantage que compte exercer sur les automobilistes de la capitale, la société Rabat-Parkings pour s’éviter une faillite annoncée après quelques mois d’activité seulement. L’entreprise qui fait face à l’illégalité du paiement du stationnement et de la pose du sabot décrété par le tribunal administratif, multiplie les réunion avec les autorités pour étudier les sorties de crise en agitant la menace du licenciement de son personnel.
C’est ainsi que ses responsable ont avancé une proposition qui a de fortes chances d’être acceptée et appliquée dans les prochains jours, en faisant fi du verdict du tribunal administratif, soit payer 40 dhs pour dépassement d’horaire de stationnement ou son non paiement, soit de s’acquitter d’une contravention de pas moins de 650 dhs, les frais de la fourrière en sus, afin de pouvoir d’y récupérer le véhicule embarqué par ses employés. Avec de tels montants, l’entreprise Rabat-Parkings considère que c’est la seule possibilité pour rester en activité et renflouer ses caisses. L’on peut imaginer le tollé que provoquera cette mesure si elle venait à être appliquée et le bras de fer qui s’en suivra entre les automobilistes et les agents de Rabat-Parkings devant ce chantage et cette violation caractérisée de la loi par une entreprise encouragée par le mutisme et la complicité des élus.
Par Nabila Kandili
Actu-maroc.com

Commentaires