PARTAGER

Rien ne laissait présager une visite royale dans l’immédiat dans la capitale spirituelle du royaume sauf que les autorités ont été prises de court avec l’arrivée-surprise ce week-end du souverain avec une escorte réduite pour un séjour d’une durée indéterminé.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel imprévu se produit mettant les responsables dans tous leurs états car en règle générale, des visites de ce type se soldent toujours par des sanctions se traduisant par des mutations. Ces derniers ne se mettant au travail pour le suivi des chantiers prioritaires qu’après avoir été informés longtemps à l’avance de l’arrivée du souverain, il est normal qu’ils craignent le pire pour leur carrière quand ils sont pris à l’improviste et quand la ville souffre de ses tares habituelles.

Se sentant à l’abri de toute inspection des chantiers,  élus, responsables communaux et directeurs régionaux des ministères peuvent vaquer à leur affaires personnelles tant que les comptes ne sont pas demandés et les failles relevés. Autant dire que c’est le branle-bas aujourd’hui dans la ville et sa région et que toute la ville applaudit en s’attendant à voir des responsables décriés éloignés de leurs responsabilités locales avec une première personne visée toujours en pareil cas: le préfet de police. Il se fait que l’actuel patron de la sûreté de Fes vient à peine de prendre ses fonctions.

Commentaires