PARTAGER

Dans un communiqué, le ministère de la Justice et des Libertés et le ministère de l’Intérieur rappellent à l’ensemble des citoyens que « tout acte ou action en vue de se substituer à la justice ou aux forces de l’ordre est totalement illégale. »

« Les personnes qui constatent une infraction à la loi doivent en aviser immédiatement les autorités judiciaires et les services de la police ou de la Gendarmerie Royale qui entreprendront les actions légales pour faire respecter la loi », insistent les autorités marocaines.

« Toute personne ou groupe de personnes cherchant à se faire justice eux-mêmes seront poursuivis devant les juridictions compétentes conformément aux dispositions des lois en vigueur », concluent les ministères de la justice et de l’intérieur.

Deux personnes accusées d’avoir agressé un homme qu’elles pensaient être homosexuel ont été arrêtés dans le centre du Maroc, a annoncé mercredi la police alors que ce pays est marqué par de récentes controverses sur les moeurs.

Des images vidéos diffusées mardi et rapidement relayées sur internet ont montré une foule sortir un jeune d’un taxi et le rouer de coups en raison de son homosexualité présumée, certains réclamant sa mort, avant qu’un policier n’intervienne. Les faits se sont déroulés à Fès (centre).

Le ministère de la Justice a annoncé l’ouverture d’une enquête et promis que des poursuites seraient engagées contre les auteurs de l’agression.

Commentaires