PARTAGER

Le pessimisme légendaire du secteur du tourisme marocain ne résistera pas longtemps au langage des chiffres. Et ces chiffres ne prêtent justement pas au fatalisme des événements internationaux qui, à chaque fois, sont mis en avant pour expliquer les mauvaises performances de ce secteur.

L’Observatoire National du Tourisme vient donc prendre les professionnels à contre-pied, eux qui prétendaient que l’année précédente serait catastrophique et à oublier en publiant des chiffres éloquents. L’année 2016 aura été globalement correcte en dépassant de peu le cap des 10 millions de visiteurs. Oui, rétorquent les professionnels incorrigibles et résolument défaitistes, la moitié de ce chiffre est composé des résidents marocains à l’étranger qui auraient, encore une fois, sauvé une saison compromise par la menace terroriste et les difficultés économiques des pays émetteurs. Un débat byzantin que seules de nouvelles assises du tourisme, devenues indispensables pourraient aider à clarifier pour remettre les pendules à l’heure après une longue période de questionnements que le ministre sortant, Lahcen Haddad, n’aura pas apporté les réponses que toute la profession attend.

Commentaires